Violences urbaines à Nantes: la voiture de la maire incendiée

Violences urbaines à Nantes: la voiture de la maire incendiée

Publié le 06/07/2018 à 11:29 - Mise à jour à 11:35
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un troisième nuit d'émeutes à secoué la ville de Nantes jeudi soir. Au cours de ces violences urbaines, qui n'ont pas fait de blessé, le véhicule personnel de Johanna Rolland, maire de la ville, a été incendié.

Certains quartiers de Nantes se sont embrasés pour la troisième nuit consécutive après qu'un jeune homme a été tué lors d'un contrôle de police mardi 3. L'appel au calme des parents de la victime est resté vain.

Lors de violences urbaines de la nuit de jeudi 5 à ce vendredi 6, une cinquantaine de véhicules ont été brûlés, principalement à la Bottière, à Bellevue, aux Dervallières, à Malakoff, à Nantes-nord et au Clos-Toreau. La police a procédé à quatre interpellations de personnes suspectées d'être des émeutiers, dont un mineur âgé de 14 ans.

Lire aussi - A Nantes, une troisième nuit émaillée de violences après la mort d'un jeune

Le lycée professionnel Léonard de Vinci, dans le quartier de la Bottière, au nord-est de Nantes, a fait l'objet d'une tentative d'incendie, de même qu'une station service dans le même quartier. La police a également indiqué que, comme la veille, un cocktail Molotov avait été lancé contre un fourgon de police dans la cour du commissariat à Saint-Herblain, dans la banlieue de Nantes.

A noter qu'aucun incident n'a été signalé dans le quartier du Breil, où un jeune homme a été mortellement touché par le tir d'un policier.

A Chantenay, à l’ouest de la ville, la voiture personnelle de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a également été détruite par les flammes peu avant 23 heures, non loin de son domicile, a fait savoir Ouest-France. L'édile se trouvait dans un autre quartier de la ville au moment des faits. Johanna Rolland n'a pas souhaité commenté le sinistre.

La soirée avait débuté dans le calme par une marche blanche qui a rassemblé un millier de personnes dans le quartier du Breil, lieu du drame. Les participants ont réclamé "vérité" et "justice pour Abou", la victime âgée de 22 ans.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le véhicule personnel de Johanna Rolland, maire de la ville, a été incendié (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-