Aveyron: un nouveau cas de grippe aviaire détecté, 11.000 canards seront abattus

Aveyron: un nouveau cas de grippe aviaire détecté, 11.000 canards seront abattus

Publié le 10/08/2016 à 18:28 - Mise à jour à 18:43
©Iroz Gaizka/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un nouveau cas de grippe aviaire a été détecté vendredi en Aveyron, moins d'un mois après la découverte d'un premier cas. Les 11.000 canards de l'exploitation vont être abattus mais les autorités se félicitent de la "pertinence du vide sanitaire" mis en place au printemps dernier dans plusieurs départements.

Un nouveau cas de grippe aviaire a été détecté dans un élevage de canards en Aveyron vendredi 5 au soir. Situé à Cruéjouls, sur la commune de Palmas, l'élevage n'est qu'à 70 kilomètres du premier foyer mis au jour le 15 juillet dans un élevage de 2.000 canards.

Près de 11.000 canards vont être abattus dans cet élevage et une opération de "désinfection, lavage, nouvelle désinfection, avec chaque fois des niveaux de désinfections plus poussés" aura lieu, explique Yves Coche, le directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations de l'Aveyron. Un périmètre de protection de trois kilomètres a été mis en place autour du foyer, auquel s'ajoute une zone de surveillance de dix kilomètres. L'éleveur sera indemnisé de ses pertes dans un délai d'un mois et il pourra reprendre son activité après l'assainissement de l'élevage. La situation devrait revenir à la normale autour du 25 août en Aveyron et Yves Coche s'est félicité de la "pertinence du vide sanitaire", expliquant que "les contrôles se multiplient et ne montrent pas d'émergence de l'infection en-dehors de ces deux foyers".

Le vide sanitaire avait été décrété au printemps dernier pour endiguer la progression de l'épizootie et protéger "l'ensemble de la filière aviaire": tous les élevages, y compris ceux de poules et de pintades, ont été vidé de leurs oies et canards puis ont été désinfecté totalement avant que les animaux puissent y revenir progressivement. Terminé depuis la mi-juin, la production de foie gras va pouvoir redémarrer mais elle devrait baisser de 25% en 2016 selon les professionnels, avec une hausse de 10 à 20% des prix. Se voulant rassurant, le directeur départemental de l'Aveyron a insisté sur le fait qu'il n'y avait aucun "risque de contamination vis-à-vis de l'homme, que ce soit au contact direct ou par la consommation de produits de viande du canard". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un deuxième foyer de grippe aviaire a été découvert vendredi dans l'Aveyron.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-