Back Market lève 276 millions de fonds et devient la 14e licorne française

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Back Market lève 276 millions de fonds et devient la 14e licorne française

Publié le 18/05/2021 à 12:14 - Mise à jour à 13:46
Unsplash / Eirik Solheim
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Ordinateurs, tablettes, lave-linge… Back Market est une start-up spécialisée dans la vente de produits électroniques reconditionnés. Cette start-up a annoncé dans un communiqué une levée de fonds de 276 millions d’euros. Elle entre donc dans le cercle des Licornes : des sociétés tech non-côtées dont la valeur est d’au-moins un milliard d’euros.

Cependant, l’entreprise a indiqué que « cette levée de fonds a plutôt un goût amer pour toute l'équipe ». Épargné par la taxe Copie France jusqu'à maintenant, le secteur s’inquiète : seuls les appareils neufs étaient concernés par une redevance prélevée sur les ventes. Le ministère de la Culture souhaite étendre cette redevance aux produits reconditionnés. Un « risque de tuer la filière française », estime le fondateur de Back Market, Thibaud Hug de Larauze, sur BFM Business. « Cette taxe existe depuis 20 ans et concerne les produits électroniques neufs. Elle est donc déjà collectée et le gouvernement veut la collecter une seconde fois. L'écosystème français est menacé avec un tarif qui va grimper de 14 euros, ce qui ne sera pas le cas sur un smartphone reconditionné étranger. »

Les produits reconditionnés sont de plus en plus prisés par les Français. L’an dernier, un smartphone vendu sur dix était reconditionné, soit l’équivalent de deux millions d’appareils. Selon l’IFOP, en décembre 2020, 60% des Français avaient déjà acheté ou souhaitaient se tourner vers un smartphone reconditionné.

La start-up, qui compte 480 salariés dans le monde entier, va plus loin en affirmant que « condamner cette filière française du reconditionnement, c'est aussi attaquer frontalement le pouvoir d'achat des Français, au moment où il n'a jamais été aussi faible. Aujourd'hui à titre d'exemple, 40% des clients de Back Market sont dans des situations précaires ».

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Smartphones

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-