Espace: une planète "monstre" découverte, les astronomes n'en reviennent pas

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 01 novembre 2017 - 13:52
Image
Hubble photographie espace étoiles Nasa
Crédits
©Nasa
Une planète "monstre" a été découverte en orbite autour d'une étoile naine.
©Nasa
Baptisée NGTS-1b, une planète géante de la taille de Jupiter a été découverte autour d'une étoile lointaine, selon une publication diffusée mardi. Au grand dam des astronautes, l'existence de ce corps céleste remet en question les théories de la formation des planètes.

Les astronomes n'en reviennent pas. Selon un communiqué de la Royal Astronomical Society (RAS) de Londres, publié mardi 31 octobre, une planète géante a été découverte autour d'une étoile lointaine. Seulement voilà: elle ne devrait pas exister. Concrètement, l'existence de ce corps céleste remet en question les théories de la formation des planètes qui affirment qu'une planète de cette taille ne pourrait pas être formée autour d'une étoile si petite.

Selon ces théories, les petites étoiles peuvent facilement former des planètes rocheuses mais ne rassemblent pas assez de matière pour former des planètes aussi grandes. D'après les éléments divulgués, ce "géant gazeux", baptisé NGTS-1b, fait presque la même taille que Jupiter, la plus grosse planète du système solaire alors que son étoile ne fait que la moitié du Soleil.

"La découverte de NGTS-1b nous a complètement surpris, de telles planètes massives n'étaient pas censées exister autour de ces petites étoiles", a expliqué Daniel Bayliss de l'université de Warwick, le coauteur de l'étude. "Notre défi est désormais de découvrir à quel point ces types de planètes sont communs dans la galaxie", a-t-il ajouté.

Mais contrairement à Jupiter, NGTS-1b est très proche de son étoile: elle se situe à une distance représentant 3% de celle qui sépare la Terre et le Soleil. D'autres caractéristiques sont également étonnantes. D'après les informations rapportées par la Royal Astronomical Society, elle termine une orbite tous les 2,6 jours, ce qui signifie qu'une année sur NGTS-1b dure deux jours et demi. "Même si NGTS-1b est un monstre, elle était difficile à débusquer car son étoile parente est vraiment petite et peu lumineuse", a déclaré de son côté Peter Wheatley, professeur à l'université de Warwick.

Cette planète, qui fait l'objet de nombreuses interrogations, a été découverte par le Next-Generation Transit Survey (NGTS), installé au cœur du désert d'Atacama, au Chili. Il s'agit d'un réseau de 12 télescopes qui a pour objectif de trouver des planètes dans d'autres systèmes stellaires. "Ayant travaillé pendant près d'une décennie pour développer le réseau de télescopes NGTS, il est passionnant de le voir choisir des types de planètes nouveaux et inattendus", a déclaré Daniel Bayliss. 

À LIRE AUSSI

Image
La Terre.
Mars, ISS, Vénus: avec Google Maps, il est désormais possible de se balader dans l'espace
Google vient de lancer une nouvelle fonctionnalité permettant aux internautes d'explorer notre système solaire en seulement quelques clics. Ils peuvent d'ores et déjà ...
18 octobre 2017 - 22:48
Société
Image
L'astronaute Thomas Pesquet au Bourget le 19 juin 2017
Trois mois après son retour sur Terre, Thomas Pesquet rêve de retourner dans l'espace
Trois mois après son retour sur Terre, le spationaute français Thomas Pesquet rêve toujours de retourner dans l'espace et croit fermement à la perspective d'une missio...
31 août 2017 - 17:30
Image
Illustration d'artiste de l'exoplanète Kepler-186f, découverte en avril 2014.
Espace: dix nouvelles exoplanètes pouvant abriter la vie découvertes par la NASA
La NASA a annoncé lundi la découverte grâce au télescope spatial Kepler de plus de 200 planètes situées hors de notre système solaire. Une dizaine d'entre elles ressem...
20 juin 2017 - 13:01
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don