Rififi chez OpenAI : Le fondateur de ChatGPT passe chez Microsoft

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 20 novembre 2023 - 21:45
Image
Le patron de Microsoft Satya Nadella, lors de l'assemblée annuelle des actionnaires à Bellevue, dans l'Etat de Washington, le 29 novembre 2017
Crédits
© Jason Redmond / AFP/Archives
Le patron de Microsoft Satya Nadella, lors de l'assemblée annuelle des actionnaires à Bellevue, dans l'Etat de Washington, le 29 novembre 2017.
© Jason Redmond / AFP/Archives

C'est la nouvelle du week-end dans le monde de la tech : Sam Altman, le fondateur de ChatGPT, s'est fait évincer d'OpenAI par son conseil d'administration et a rejoint Microsoft dans la foulée, pour faire partie d'une équipe "dédiée à la recherche en IA".

Belle prise pour le géant américain, qui commençait justement à tirer la tête en bourse. Ce matin à 9h, le PDG de Microsoft Satya Nadella a fièrement annoncé que l'entreprise allait accueillir en son sein Sam Altman et son acolyte Greg Brockman. "Nous allons construire quelque chose de nouveau et ce sera incroyable", a promis ce dernier sur X.

Deux jours plus tôt, Sam Altman et lui venaient de se faire débarquer d'OpenAI par le "board", notamment parce "qu’il [Sam - ndlr] n’avait pas toujours été franc dans ses communications avec le conseil, faisant entrave à sa capacité à remplir ses responsabilités." Comme le rapport Stratégies, une semaine auparavant, le groupe avait débranché quelques heures les outils d’OpenAI en interne, pour des raisons de sécurité. Faille de sécurité ou écran de fumée, on ne sait pas vraiment. C'est aussi le moment où Sam Altman commençait à évoquer ChatGPT 5, une intelligence artificielle généralisée, qui pourrait donc mélanger le texte, l'image, le son, etc.

En tout cas, ces événements ont créé du rififi au sein d'OpenAI, maison mère du terrible robot ; les cadres de l'entreprise, furieux, ont demandé au conseil d'administration de se retirer. Entretemps, c'est l’entrepreneur américain Emmett Shear, cofondateur de la plateforme Twitch, qui a accepté de prendre les rênes de la start-up, persuadé "qu’OpenAI est l’une des entreprises les plus importantes qui soient actuellement". Il s'est engagé à éclaircir les raisons du départ de Sam Altman et à "réformer l’équipe de direction […] pour en faire une force capable d’obtenir des résultats pour nos clients".

De son côté, Satya Nadella assurait sur X : "Nous restons attachés à notre partenariat avec OpenAI et avons confiance dans notre feuille de route, dans notre capacité à continuer d'innover,, et à continuer de soutenir nos clients et nos partenaires. Nous sommes impatients de faire la connaissance d'Emmett Shear et de la nouvelle équipe dirigeante de l'OAI et de travailler avec eux."

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.