Royaume-Uni: il est obligé de prouver à Apple qu'il n'est pas... Saddam Hussein

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Royaume-Uni: il est obligé de prouver à Apple qu'il n'est pas... Saddam Hussein

Publié le 02/11/2016 à 07:11
©Nicolas Solic/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Paisible citoyen birtannique, Sharakat Huassain a été victime d'une terrible méprise. L'entreprise Apple l'a, en effet, confondu avec le dictateur irakien, Saddam Hussein.


L'histoire parait cocasse et pour le moins farfelue, elle est pourtant bien vraie. A Birmingham, au Royaume-Uni, Sharakat Huassain, 26 ans, a acheté un iPhone 7 afin d'en faire cadeau à sa sœur, pour la modique somme799 livres (un peu moins de 885 euros). Une transaction qui s'emble pour le moins banale.

Toutefois, la sœur en question refuse le présent. Sharakat Huassain décide donc de se faire rembourser, par virement bancaire, son achat en rendant ledit téléphone, et l'affaire s'emballe. Peu de temps  après avoir demandé à se faire rembourser, Sharakat Hussain a reçu un email de la part d’Apple lui signifiant qu’il faisait partie d’une liste noire du gouvernement britannique et qu’en conséquence Apple ne pouvait ni lui vendre ni lui reprendre un produit.

La lecture de l'email lui permet de prendre conscience qu’Apple a tout simplement confondu son client avec l’ancien dictateur irakien, Saddam Hussein, exécuté par pendaison en 2006, suite à l'invasion américaine de l'Irak en 2003.

Le principal intéressé, qui ne décolère pas, s’est confié au journal britannique The Sun: "j’ai cru que cet email était un spam. J’ai été stupéfait d’apprendre qu’il était vrai. J’étais furieux d’avoir été lié à Saddam".

Le géant américain des nouvelles technologies s'est tout de fois rendu compte de son erreur. Apple s’est engagé à rembourser le client et s'est empressé de s'excuser auprès de Sharakat Huassain pour cette méprise. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Saddam Hussein lors de son procès en Irak en 2006.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-