"Sépulture vampire", morts-vivants et sorcellerie dans un cimetière d'Italie

"Sépulture vampire", morts-vivants et sorcellerie dans un cimetière d'Italie

Publié le 18/10/2018 à 18:40 - Mise à jour à 18:42
©Victoria Hazou/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une nécropole d'enfants datant du Ve siècle découverte en Italie comporte plusieurs tombes dans lesquelles des vestiges de rites de sorcellerie ont été découverts. Les habitants de l'époque auraient craint, selon les archéologues, que les morts reviennent à la vie.

Le nom donné à une tombe d'enfant mise au jour en Italie a largement contribué à la popularité de la nécropole. Les auteurs de cette trouvaille l'ont en effet baptisée "sépulture vampire". Selon eux, les habitants qui ont enterré ces corps craignaient qu'ils reviennent d'entre les morts.

Cette théorie repose sur les éléments retrouvés autour des ossements et aux causes de la mort des très nombreux enfants enterrés dans la "Necropoli dei Bambini", un vaste cimetière situé près de Lugnano, au cœur de l'Italie et qui remonte aux Vème siècle.

Voir: Haïti va se doter d'une législation sur les "zombis" et leur accorder des droits

La "sépulture vampire" contenait en effet les ossements d'un enfant, mais aussi une pierre qui avait été placée dans sa bouche. Dans les autres tombent, les archéologues ont découvert des éléments à faire frémir comme des os de crapauds ou de corbeaux, des chaudrons remplis de cendres et même ce qu'ils ont identifié comme des restes de chiots sacrifiés. Le signe selon les scientifiques de rites relevant de la sorcellerie.

Leur théorie se base également sur l'analyse biomoléculaire des cadavres. Ces enfants seraient morts d'une épidémie de paludisme. Si la maladie transmise par les moustiques sévit aujourd'hui essentiellement en Afrique, elle a concerné l'Europe pendant des siècles.

Ne comprenant pas l'origine de cette mortalité infantile subite, les habitants lui aurait attribué des causes surnaturelles. Au point de craindre que les morts se réveillent. La pierre dans la bouche du défunt et les autres mises en scène auraient été autant de moyens de symboliquement empêcher cela.

Lire aussi:

Un Palestinien de Gaza découvre un cimetière antique dans son jardin

Le Debus en Indonésie, tradition alliant arts martiaux et sorcellerie

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les habitants auraient eu recours à la sorcellerie pour se protéger des morts-vivants (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-