Robots à tout faire : de l'incendie de Notre-Dame à la désinfection covid... En attendant l'armée ? L'exemple de Shark Robotics

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Robots à tout faire : de l'incendie de Notre-Dame à la désinfection covid... En attendant l'armée ? L'exemple de Shark Robotics

Publié le 09/04/2021 à 09:04
Sharkrobotics
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les robots sont souvent utilisés dans des situations dangereuses pour éviter à l’homme d’intervenir et de prendre des risques. Lors de l'incendie de Notre-Dame, par exemple, c’est un robot qui a été chargé d'éteindre les flammes au moment où la flèche menaçait de s’effondrer. Shark Robotics, une entreprise de La Rochelle, connue à l'époque pour la fabrication du robot utilisé par les pompiers, travaille maintenant pour désinfecter les grandes surfaces et lutter ainsi contre le coronavirus. Après le feu de Notre-Dame, et la désinfection des supermarchés, les prochains usages pourraient se développer dans le secteur militaire.

Des solutions robotiques dans la lutte contre le Covid-19

Le fabricant rochelais a saisi l’occasion de développer une série de robots capables de désinfecter des grandes surfaces sans mettre en danger la santé de l’homme. Équipé d’un produit corrosif, le robot se charge de l’appliquer pendant quatre heures tout en permettant aux employés de rester en sécurité. Les robots, selon l’entreprise, pourraient s’avérer très utiles et efficaces pour désinfecter les plateformes logistiques d’import-export d’aliments de première nécessité, et ansi sécuriser les chaînes de production.
Boston Dynamics, entreprise américaine, spécialisée dans la robotique, notamment à usage militaire, intéressée par les performances du robot pompier de Notre-Dame, a conclu un partenariat avec Shark Robotic pour développer un kit de décontamination. Leurs robots peuvent décontaminer près de 15.000 m2 de surface en quinze minutes dans tout type d’espace, comme les hôpitaux, les écoles et les bureaux.

La désinfection par UV continue à gagner du terrain

L’année dernière, l’industrie de la désinfection par UV, déjà utilisée dans l’industrie agro-alimentaire, les hôpitaux, les lieux publics, avait gagné beaucoup de terrain grâce à la pandémie. En Chine, où le virus a émergé en premier, cette technique a été utilisée pour nettoyer les bus et les billets de banque. En Europe, des acteurs de la désinfection par UV se sont reconvertis dans la lutte anti-Covid. Shark Robotics a aussi équipé ses robots de cette technologie, en partenariat avec une entreprise corrézienne, UVGermi. Déjà utilisée par la société Aéroports de la Côte d’Azur, pour l'élimination des virus, la désinfection par UV pourrait être bientôt adoptée par la région Nouvelle-Aquitaine pour traiter les salles de spectacle dès que la réouverture sera possible.

Shark Robotics aussi connue pour ses robots militaires

Fin 2019, Shark Robotics essayait déjà de se faire une place sur le marché international des robots militaires terrestres avec “le Barakuda” un robot à moteurs électriques, capable d'être transporté en hélicoptère et utilisé pour mobiliser jusqu’à une tonne de matériel sur n’importe quel terrain. Au moment où la France s’apprete à déployer ses premiers soldats dits “augmentés”, le moment pourrait être propice pour que la robotique gagne du terrain dans le secteur de la défense. Alors que la crise du Coronavirus a renforcé la popularité de Shark Robotics, déjà importante suite à l’incendie de Notre Dame, la généralisation de ses usages et son alliance avec Boston Dynamics dans le cadre de la pandémie, pourrait provoquer un effet levier pour l'usage militaire de ses robots.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Boston Dynamics, entreprise américaine, spécialisée dans la robotique a conclu un partenariat avec Shark Robotic pour développer un kit de décontamination pour hôpitaux, écoles, bureaux, et tout type d’espace

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-