Comment les plateformes de VTC (UBER, etc.) s’adaptent-elles à la pandémie?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Comment les plateformes de VTC (UBER, etc.) s’adaptent-elles à la pandémie?

Publié le 24/04/2020 à 10:15 - Mise à jour à 16:16
Humphrey Muleba / Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

 

Les plateformes de VTC comme Uber et Lyft, qui mettent leurs utilisateurs en contact avec des chauffeurs indépendants, semblent vivre un véritable effondrement en raison de la pandémie actuelle. En bourse, Uber a perdu 17% et Lyft 21%. En dépit de cette crise, ces entreprises ne sont pas restées bras croisés, et ont adapté leurs services aux intérêts d'une population confinée. Cependant, le déconfinement est déjà sur toutes les lèvres, il faudra donc de nouveau s'adapter à ce contexte encore flou.

Rester à côté des personnels soignants et booster les livraisons

Uber s’est positionné aux côtés des personnels de santé partout en France, engagés dans la lutte contre le coronavirus : vendredi 27 mars, la plateforme a lancé Uber Medics. Disponible à Paris, Lyon et Marseille, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Strasbourg, ce service offre un tarif réduit de 25% aux personnels de santé (personnels des établissements hospitaliers, centres de soins, libéraux ou même les administratifs), et propose aussi des trajets gratuits et des livraisons de repas gratuits, via Uber Eats.
Uber souhaite de cette manière montrer sa solidarité avec ses utilisateurs pendant la crise du coronavirus. L’entreprise propose par ailleurs d’autres services qui peuvent assister dans le contexte actuel compliqué de l’épidémie et du confinement : Uber Direct et Uber Connect. Uber Direct est un service de livraison de tout type de colis entre professionnels et particuliers, qui permet à des entreprises sans service de livraison de livrer leurs articles pendant le confinement. À New York, ce service a été utilisé pour livrer des médicaments, et au Portugal Uber Direct est venu renforcer les services de livraison de la poste publique nationale. En Australie, il a été utilisé pour assurer la livraison d’animaux de compagnie, grâce à un partenariat avec une clinique vétérinaire.

Si vous n’êtes pas une entreprise, mais que vous voulez simplement envoyer des livres, un colis, ou un document à un ami ou à une entreprise, Uber Connect vous permet d’échanger des objets entre particuliers. Cela évite de se déplacer en personne, avec les risques de contamination et de violation du confinement que cela implique. De plus, vous craignez que votre colis soit contaminé en faisant appel à un coursier, la plateforme assure que les mesures de distanciation sociale sont respectées, avec des interactions “sans contact”.

Mesures d'hygiène renforcées pendant la pandémie

Les VTC et les taxis sont toujours autorisés à circuler pendant le confinement, et ils ont naturellement redoublé de précautions et de consignes aux chauffeurs. Les voitures sont nettoyées et aérées régulièrement. Uber déclare sur son site s’efforcer de “fournir aux chauffeurs des produits désinfectants pour les aider à garder leur véhicule propre.”

Quelques nouvelles pratiques ont été mises en place pour éviter tous les contacts non indispensables. Eurecab, plateforme de comparaison, et l’application VTC “Le cab” ont envoyé à leurs utilisateurs une série de procédures et de gestes à respecter en voiture. Par exemple, inutile de toucher le véhicule avant d’entrer dans la voiture, ce sont les chauffeurs qui doivent vous ouvrir la portière. En outre, il faut toujours privilégier les moyens de paiement sans contact internes aux applications, qui évitent la manipulation d'argent liquide ou de carte de paiement.

La gestion des mobilités au cœur du défi du déconfinement

Pour une partie de la population amenée à retrouver son lieu de travail dans les semaines qui viennent, les transports en commun devront gérer la contamination et la peur induite. Les plateformes de transport à la demande pourraient trouver une place dans le monde du retour progressif à la normalité.
En Chine où le déconfinement est déjà en cours, les travailleurs ont privilégié la voiture , pour  leur retour au travail. Dans son véhicule, le conducteur peut rester confiné et protégé des contaminations. Cependant, comme cela a été vu lors des grèves, cela pose un problème non seulement de circulation, mais aussi écologique. Les villes se penchent donc déjà sur le retour des vélos et trottinettes qui pourraient être les gagnants du déconfinement.

Pour les moins concernés par l'environnement qui ne possèdent pas une voiture,  les VTC représentent une solution pour éviter les contaminations dans les transports en commun. Pour les plus écologiques, les mobilités douces pourraient faire leur grand retour dès le 11 mai.

 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En dépit de la crise sanitaire, les entreprises de VTC ont adapté leurs services aux intérêts d'une population confinée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-