Danger avec les parcmètres connectés : les données sont exposées aux hackers

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 10 septembre 2021 - 14:21
Image
La loi sur les métropoles de 2014 permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement e
Crédits
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Des villes ont déjà rendu incontournables ce système de paiement par application
© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le principe des horodateurs connectés peut rendre le paiement des places de parking beaucoup plus simple. Il suffit d’entrer son numéro de plaque d’immatriculation dans la machine, et l'horodateur, à l'aide d’une application mobile, indique en direct à l’utilisateur combien de temps ​​il reste avant la fin du stationnement pour qu’il puisse modifier la durée en fonction de ses besoins. C’est une innovation très pratique, mais attention : lorsque l'on donne une autre plaque d’immatriculation que la sienne à l’application, elle indique où la voiture est garée ! Cela peut permettre à des malfaiteurs de suivre et surveiller les voitures et leurs passagers…

Certaines applications d'horodateur pourraient être détournées par des inconnus pour les surveiller

Comme l’explique Laurent Schmidt dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube, après s’être un jour garé avec un ami et avoir enregistré sa plaque et celle de son ami sur la même application, il a continué à recevoir tous les mouvements de cette autre voiture les jours suivants. Cela pose un important problème de sécurité. En effet, en répétant l'expérience, il a pu confirmer que l’application d’horodateur connecté ne vérifie à aucun moment que la plaque d’immatriculation enregistrée appartenait à la personne qui l’utilisait. À cause de cette faille, ces informations pourraient servir à des voleurs qui veulent savoir où est garée la voiture et pour combien de temps.

“La faille est énorme, le risque est extrêmement grave”

Des villes ont déjà rendu incontournables ce système de paiement par application, et si c’est le cas chez vous, vous risquez d'être surveillés par des "prédateurs" qui pourront suivre vos mouvements. “La faille est énorme, le risque est extrêmement grave”, alerte Laurent Schmidt, qui a contacté la compagnie présentant cette faille et attend des réponses de l’entreprise pour qu’une solution soit trouvée.