"Fraude au vomi": comment des chauffeurs Uber escroquent leurs clients

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

"Fraude au vomi": comment des chauffeurs Uber escroquent leurs clients

Publié le 26/07/2018 à 16:48 - Mise à jour à 16:55
© Andrew Caballero-Reynolds / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La presse américaine dénonce une arnaque pratiquée par certains chauffeurs Uber peu scrupuleux: la "fraude au vomi". Celle-ci consiste pour un chauffeur à déclarer que le client a vomi sur les sièges pendant le trajet, alors qu'il n'en est rien, pour lui imposer ensuite une surfacturation.

C'est une escroquerie qui répond au nom peu ragoûtant de "fraude au vomi". La presse américaine s'inquiète d'une tendance pour le moins surprenante chez certains chauffeurs Uber indélciat: celle de prétendre auprès de la plateforme de VTC que les clients ont vomi (ou pire…) sur leur banquette arrière pour obtenir des surfacturations indues.

La technique est simple: à l'issue du trajet, le chauffeur prétend que le client a rendu le contenu de son estomac sur les sièges. Une déclaration qui entraîne automatiquement une surfacturation de 80 dollars (68 euros) sur la note, prélevés directement sur le compte du client qui a rentré au préalable ses coordonnées bancaires et ne peut donc s'opposer au retrait. Il peut bien sûr le contester a posteriori.

Sauf que certains chauffeurs poussent la manipulation jusqu'à produire des photos, fausses évidemment, montrant un quelconque liquide douteux dans une voiture et présenté comme la trace laissée par le client. Et en cas de "quantités significatives de fluides corporels (urine, sang ou vomi) à l'intérieur d'un véhicule", la note peut même monter jusqu'à 150 dollars selon le règlement d'Uber.

Lire aussi: Le "Uber chinois" s'associe au site hôtelier Booking.com

Pour les clients, la situation est complexe à résoudre puisqu'elle se résume souvent à solliciter Uber pour que l'entreprise mène une investigation face à un chauffeur qui peut ensuite prétendre avoir nettoyé son véhicule pour expliquer l'absence de vomissure. Et il n'est pas courant pour un client de prendre en photo l'intérieur d'un véhicule Uber qu'il vient de quitter pour montrer qu'il ne l'a pas souillé. De plus, sur les 15 millions de trajets quotidiens effectués par Uber, certains se terminent effectivement avec des souillures causées par les clients. La plateforme a d'ailleurs tenu à confirmer que seule une minorité des signalements de chauffeurs étaient frauduleux et que la majorité des surfacturations correspondaient à de vrais dégâts.

Lire aussi: 

Discrimination chez Uber: la DRH chargée de la diversité pointée du doigt

Uber investit dans les trottinettes électriques Lime

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le chauffeur peu scrupuleux peut déclarer un dégât imaginaire pour faire gonfler la note.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-