“Les deux piliers de base pour réussir une vie, c’est la santé et la liberté” David Desclos

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 30 décembre 2022 - 13:50
Image
David Desclos
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
David Desclos, comédien, artiste, auteur producteur et aussi ancien bandit, est auteur de la pièce “Écroué de rire”.
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

David Desclos, comédien, artiste, auteur producteur et aussi... ancien bandit, est auteur de la pièce “Écroué de rire”, coécrite et mise en scène avec le rappeur et acteur Stomy Bugsy. Dans ce “Pause”, il raconte son passé d’ex-caïd, ses passages en prison et sa prise de conscience à travers l’humour et le spectacle, qu'il met aujourd'hui à profit pour transmettre des messages “le plus subtilement possible” afin de sensibiliser les jeunes à ne pas s'écarter du droit chemin. 

Tout semblait prédestiné David Desclos à une vie de bandit. “Cela ne justifie rien mais l’environnement familial, la pauvreté, un père plusieurs fois incarcéré... le caractère aussi, les amis, l’entourage... Une bonne mayonnaise était en train de se faire”, raconte-t-il. Ce comédien retrace son parcours, depuis “ses premiers vols à l’étalage vers mes 7 ou 8 ans” aux braquages de banques. “J’ai vite découvert que j’étais bon à cela. Le peu de culot, d’intelligence et de talent que j'avais, je le mettais dans le vol”. Le jeune David Desclos est ainsi peu à peu monté en grade : “Après le vol en filouterie, j’ai appris à neutraliser les systèmes d’alarme, à dévaliser des boutiques de luxe (...) avant de m’attaquer aux banques. On dévalisait sans arme ni violence à la Arsène Lupin ou Albert Spaggiari (...) La veille de Noël 1998, j’ai creusé un tunnel jusqu’au siège de la Société Générale à Caen, à Calvados. Je me suis fait avoir. Le policier dans la voiture m’a dit ‘tu n’as plus qu’à faire comme Albert Spaggiari, il a mis quatre mois pour s’évader’. Moi j’ai mis cinq minutes à m’évader”, se souvient le comédien.

La santé et la liberté, “les deux piliers de base”

Le délic, il l’a eu pendant sa cabale avec sa femme. “L’amour, la maturité, l’intelligence ont dû m'aider (...) Pendant ma cabale en Suisse, je regardais les gens qui travaillaient pour protéger leurs enfants et leurs familles. Je découvrais ce que cela signifiait, de mettre son culot, son intelligence et son talent dans l’honnêteté”, dit-il. David Desclos réalise que “les deux piliers de base pour réussir une vie, c’est la santé et la liberté. Ne rien faire qui nuit à l’une ou à l’autre”.

En prison, il exploite sa passion pour l’humour et le spectacle. “À la promenade, tout le monde me demandait de raconter mon évasion. Je trouvais dommage de ne pas dire aux jeunes détenus ce que j’ai mis 20 ans à comprendre et, sans leur faire la morale, les pousser à mettre leur culot, leur intelligence et leur talent dans l’honnêteté”. C’est à ce moment que cet artiste a décidé de faire de l’humour son fer de lance pour transmettre des messages “le plus subtilement possible” et “faire gagner du temps aux détenus”. À sa sortie, il coécrit sa pièce "Écroué de rire”, qui raconte sa vie de bandit, avec humour et dérision et “beaucoup de messages”. “C’était une chose merveilleuse. Les premiers qui achètent le spectacle, ce sont les ministères de la Justice, de l’Éducation... On joue dans les prisons, les PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse, ndlr)... Je suis convaincu de ce que je dis, car c’est du vécu. J’ai mon passé”.

À LIRE AUSSI

Image
Bouissou
"On achève bien les soignants" : Catherine Bouissou présente son ouvrage
Infirmière coordinatrice en soins palliatifs à l’hôpital de Castres, Catherine Bouissou est aussi auteure. En septembre 2021, comme des milliers d'autres soignants non...
25 décembre 2022 - 15:00
Vidéos
Image
Ali Benziane Débriefing
"L’homme est menacé dans son avenir anthropologique même" Ali Benziane
« Pour moi, cette pandémie de Covid-19 n’est qu’une étape vers un pouvoir global qui peut aboutir à une société dite totalitaire, une nouvelle forme de totalitarisme q...
24 décembre 2022 - 11:50
Vidéos
Image
Nanoucha Van Moerkerkenland
"Il n'y a pas de plus grand mal que d'abuser d'un enfant" : Nanoucha Van Moerkerkenland présente son ouvrage Amour mineur
« C’est un des devoirs de la littérature : se pencher sur des sujets graves pour essayer de les dénouer ». Quel sujet plus grave que les sévices sexuels sur les plus p...
03 décembre 2022 - 19:25
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.