L'épidémie de grippe s'emballe, l'efficacité du vaccin limitée (carte)

L'épidémie de grippe s'emballe, l'efficacité du vaccin limitée (carte)

Publié le :

Mercredi 06 Février 2019 - 20:07

Mise à jour :

Mercredi 06 Février 2019 - 20:08
©Scott Olson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Après des débuts timides, l'épidémie de grippe s'est très rapidement intensifiée fin janvier et début février, dépassant largement les pics des années précédentes. Toute la France est concernée et les dernières données semblent montrer une efficacité limitée du vaccin.

Toute les régions de France sont concernées par l'épidémie de grippe depuis fin janvier, mais des disparités subsistent cependant d'une zone à l'autre. Les cartes de Santé publique France et du réseau Sentinelle voient rouge et surtout le nombre de consultation a explosé en quelques semaines.

Alors que l'épidémie était arrivée tardivement cet hiver, probablement en raison de la douceur persistante en fin d'année 2018, elle s'est emballée.

Lors de la deuxième semaine de janvier, le nombre de consultations pour 100.000 habitants (100) était quatre fois inférieur à celui enregistré durant l'épidémies 2016/2017 et près de trois fois inférieur à celui de l'épidémie 2017/2018. En trois semaines, ce chiffre a augmenté de plus de plus de 400%, passant à 536 consultations pour 100.000 habitants et dépassant ainsi les pics des deux années précédentes.

Voir: Début de grippe: comment reconnaître les premiers symptômes

Chez l'ensemble des personnes à risque, l'efficacité de la vaccination en médecine de ville est, selon de premières estimations, "modérée" (59%) contre le virus A(H1N1)pdm09 et "faible" (19%) contre le virus A(H3N2). Cette efficacité dépend en effet de la capacité des autorités sanitaires à anticiper quels seront les souches et sous-types de virus les plus actifs et leurs éventuelles mutations.

La Nouvelle-Aquitaine est de loin la région qui a été la plus touchée durant la cinquième semaine de l'année selon le réseau Sentinelle, avec plus de 800 cas pour 100.000 habitants. Viennent ensuite l'Occitanie (702) et la région Auvergne-Rhône-Alpes (680).

"Environ 1.100 décès tous âges confondus sont attribuables à la grippe, depuis le début de la surveillance", note Santé publique France mercredi dans son bulletin hebdomadaire d'après des chiffres arrêtés au 20 janvier.

Lire aussi:

Gastro-entérite: toute la France touchée par l'épidémie de grippe intestinale

Grippe, état grippal, rhume: quelle différence?

Grippe: combien de temps durent les symptômes

L'épidémie de grippe s'est rapidement intensifiée fin janvier et début février.

Commentaires

-