Vaccin contre la grippe : les pharmaciens pourront vacciner les personnes à risque

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Vaccin contre la grippe : les pharmaciens pourront vacciner les personnes à risque

Publié le 15/10/2019 à 17:04 - Mise à jour le 22/10/2019 à 11:56
Image parArek Socha de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
La campagne de vaccination contre la grippe de cet hiver 2019-2020 débute ce mardi 15 octobre. Avec une nouveauté à signaler cette année : la possibilité de se faire vacciner dans une pharmacie, sous certaines conditions. 
 
Cette année, le vaccin contre le grippe contient deux souches de type A (la forme du virus la plus dangereuse) et deux souches de type B. Et, comme chaque année, pour les personnes âgées de plus de 65 ans, pour celles souffrant d’une pathologie chronique (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire) ou d’obésité morbide et pour les femmes enceintes, cette vaccination est hautement recommandée et prise en charge à 100% par la sécurité sociale. 
 
La grande nouveauté cette année, c’est qu’il sera possible de se faire vacciner dans une pharmacie, à deux conditions toutefois : le pharmacien doit avoir été formé à ce geste spécifique et le patient doit faire partie des personnes dites « à risque » citées ci-dessus. 
 
 
Pour les mineurs, une prescription préalable du médecin reste obligatoire. 
 
Le dispositif de vaccination par les pharmaciens a été testé pendant deux ans en Nouvelle-Aquitaine et en Auvergne-Rhône Alpes avant d’être généralisé. Il s’est révélé concluant puisque sur les deux régions en question, la couverture vaccinale a augmenté de 10% l’année dernière. 
 
 
Selon les chiffres de Santé publique France, la grippe a tué 9.900 personnes lors de la dernière épidémie hivernale. Une mortalité qui, bien que moins élevée que les années précédentes, s’avère importante au regard de la durée de l’épidémie, relativement courte (2 mois). La grande majorité des décès concernait des personnes âgées de 75 ans ou plus. Selon l’organisme, le vaccin avait eu, l’année dernière, une « efficacité modérée » ou « variable », selon les souches virales.
 
 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-