La Chine envisage d'assouplir la réglementation sur les investissements étrangers

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La Chine envisage d'assouplir la réglementation sur les investissements étrangers

Publié le 29/01/2019 à 16:37 - Mise à jour à 16:54
© WANG Zhao / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Pékin
-A +A

La Chine envisage d'assouplir les règles encadrant les investissements étrangers sur son territoire dans la nouvelle version d'un projet de loi, selon les informations mardi d'une agence d'État chinoise, à l'heure où Pékin cherche une réponse à cet enjeu clé de son conflit commercial avec les États-Unis.

Si cette réglementation était adoptée, les investisseurs étrangers seraient traités sur un quasi pied d'égalité avec leurs rivaux chinois et les pouvoirs locaux ne pourraient restreindre l'accès des firmes étrangères aux marchés domestiques que "dans des circonstances particulières" et au motif de "l'intérêt général", a indiqué l'agence de presse officielle Xinhua.

De la même manière, les gouvernements locaux ne seraient alors plus en mesure de confisquer des biens étrangers sans passer par des procédures judiciaires.

Le projet, qui doit être étudié à partir de mardi dans le cadre d'une session de deux jours du comité permanent de l'Assemblée nationale populaire, est la deuxième mouture d'un texte soumis en décembre à l'organe législatif chinois.

Parmi les ajouts: des règles encadrant les enquêtes antitrust sur les fusions et acquisitions menées par des acteurs étrangers et des pénalités pour ceux qui omettraient de communiquer aux autorités des informations relatives à leurs investissements.

Le texte actualisé devrait remplacer trois lois existantes, selon Xinhua, et certaines industries – pas identifiées par l'agence – seraient exclues de son champ d'application.

L'annonce de son examen intervient alors que le chef des négociateurs chinois Liu He est arrivé à Washington pour des tractations commerciales cruciales.

En vertu d'une trêve dans le différend qui oppose les deux pays, la Chine et les États-Unis disposent encore d'un mois pour s'accorder, faute de quoi les taxes américaines sur des centaines de milliards d'exportations chinoises seront revues à la hausse.

Les droits de douane déjà imposés par Washington pèsent sur la deuxième économie mondiale, qui a enregistré l'an dernier la plus faible croissance de son PIB en 28 ans, à 6,6%.

Les États-Unis et plusieurs pays occidentaux réclament de longue date un meilleur accès aux marchés chinois et dénoncent le montant des subventions publiques, accusées de biaiser la concurrence.

Auteur(s): Par AFP - Pékin

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vue du quartier d'affaires de Pékin, le 17 décembre 2018

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-