Paris déconseille "formellement" tout déplacement au Niger, sauf Niamey

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris déconseille "formellement" tout déplacement au Niger, sauf Niamey

Publié le 12/08/2020 à 11:58 - Mise à jour à 12:48
© BOUREIMA HAMA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Le ministère français des Affaires étrangères a placé mercredi l'ensemble du Niger à l'exception de la capitale Niamey en zone rouge, soit "formellement déconseillée", après l'attaque dans laquelle six Français sont morts.

Avant l'attaque, la partie sud du pays était en zone orange (déconseillée sauf raisons impératives) et la route menant à la réserve naturelle où l'attaque a eu lieu ainsi que la ville voisine de Kouré en jaune (vigilance renforcée avec risques limités "compatibles avec le tourisme"), selon les conseils aux voyageurs diffusés sur le site diplomatie.gouv.fr.

La capitale Niamey, où étaient basés les six humanitaires français tués, passe elle du jaune au orange. Elle devient ainsi la seule exception sur une carte du Niger intégralement classée rouge.

"En raison de la situation sécuritaire dans toute la région, la menace terroriste pesant sur le Niger, en particulier hors de la capitale et près des frontières, est très élevée", souligne le Quai d'Orsay dans ses conseils aux voyageurs.

"Des mouvements terroristes présents au Sahel ainsi qu’au Nigéria et dans la zone lacustre (Boko Haram) sont susceptibles de conduire des opérations à divers endroits au Niger", poursuit le ministère.

"Les lieux fréquentés par les expatriés sont particulièrement visés", souligne-t-il encore.

La situation est particulièrement tendue dans la zone dite des "trois frontières" (Niger, Mali, Burkina Faso), proche du lieu de l'attaque et devenue un repaire des jihadistes sahéliens, dont l'Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).

Au total, six Français et un Nigérien travaillant pour l'ONG française Acted (Agence d'aide à la coopération technique et au développement) ont été tués dimanche avec leur guide nigérien par des hommes armés lors d'une excursion dans la réserve de girafes de Kouré, à 60 km au sud-est de Niamey.

Le président Emmanuel Macron a annoncé mardi une renforcement des mesures de sécurité pour les ressortissants français dans la région.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sur les lieux de l'attaque dans laquelle sept humanitaires, dont six Français, et leur guide sont morts, le 9 août 2020 près de Touré au Niger

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-