PS: s'il est élu, Carvounas proposera à Vallaud-Belkacem la tête de liste aux européennes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

PS: s'il est élu, Carvounas proposera à Vallaud-Belkacem la tête de liste aux européennes

Publié le 18/12/2017 à 09:32 - Mise à jour à 12:01
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le député Luc Carvounas, candidat au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste (PS), proposera, s'il l'emporte, à Najat Vallaud-Belkacem d'être la tête de liste PS aux élections européennes.

"Les meilleurs aux meilleurs postes. Ca veut dire que demain, si je suis Premier secrétaire du PS, je proposerai à Najat Vallaud-Belkacem d'être tête de liste pour les européennes", a déclaré M. Carvounas lundi sur Public Sénat.

Najat Vallaud-Belkacem, dont l'hypothèse d'une candidature est largement évoquée, "c'est une voix, une voix politique qui pendant cinq ans a été ministre de François Hollande et son porte-parole, qui doit participer avec nous à ce devoir d'inventaire", a dit Luc Carvounas, seul candidat déclaré à ce stade.

"Là où j'entends certains dire que cette élection (européenne) sera difficile", "je pense au contraire que cette élection sera un premier rendez-vous politique". "Pour cela il faut un PS en ordre de marche, ça je saurai faire".

"Si je suis Premier secrétaire du PS, je sais comment la boutique doit être rénovée et refondée, parce que j'ai été secrétaire de section, premier secrétaire fédéral, responsable national", a insisté le député du Val-de-Marne, autrefois soutien de Manuel Valls.

Par ailleurs, M. Carvounas a reproché à Emmanuel Macron son absence de réaction après la formation samedi du gouvernement autrichien. "Vous avez juste trois ministres régaliens en Autriche qui viennent d'extrême droite. Il y a juste un petit sujet. Et j'aimerais bien qu'on en parle au moment où l'Autriche va diriger l'Europe au deuxième semestre 2018".

"Evidemment, quand on enregistre l'émission le mardi pour le dimanche, on ne peut pas en parler. Mais j'aurais aimé entendre la voix du président de la République, puisqu'il se targue d'être une voix forte en Europe", a-t-il ajouté en référence à l'entretien du chef de l'Etat diffusé dimanche soir sur France 2.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le député PS Luc Carvounas à l'Assemblée nationale, le 10 octobre 2017 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-