Loi asile et immigration: le producteur de "120 Battements par minute" refuse de dîner à l'Elysée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Loi asile et immigration: le producteur de "120 Battements par minute" refuse de dîner à l'Elysée

Publié le 25/04/2018 à 20:46 - Mise à jour à 20:47
© VINCENT KESSLER / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A l'occasion du festival de Cannes, Emmanuel Macron a prévu d'inviter une centaine de personnalités du cinéma jeudi à l'Elysée. Mais après le vote du projet de loi asile et immigration le producteur de film "120 Battements par minute", Hugues Charnonneau, a annoncé qu'il ne s'y rendrait pas.

Hugues Charbonneau, le producteur du film 120 Battements par minute, a répondu très franchement (et publiquement) à l'invitation d'Emmanuel Macron ce mercredi. Le président de la République l'a convié à un dîner à l'Elysée en compagnie d'autres personnalités du septième art.

A l'occasion du de la 71e édition du Festival de Cannes, le président organisent en effet un repas officiel jeudi 26 au palais de l'Elysée.

Mais Hugues Charbonneau à d'ores et déjà annoncé sur Twitter qu'il ne s'y rendrait pas, pour protester contre le vote du projet de loi asile et immigration par la majorité LREM à l'Assemblée nationale.

A voir aussi: Asile-immmigration - le texte voté à l'issue d'un marathon enflammé de sept jours

"Emmanuel Macron merci pour votre invitation à dîner à l'Elysée. Je ne viendrai pas. Comment se réjouir après l'abjecte loi votée dimanche par votre majorité? Votre politique est violente, vous faites ce que le vieux monde sait faire de mieux: stigmatiser et exclure. Sans moi", a écrit le producteur sur son compte Twitter en interpelant directement le président et en joignant son carton d'invitation.

Dimanche 22, le projet de loi a été adopté par l'Assemblée nationale. Il a été (et est toujours) très controversé, jusqu'au sein de la majorité. L'une des mesures les plus importante de ce texte vise en effet à simplifier les expulsions en doublant la durée maximale de rétention des personnes en situation irrégulière.

Hugues Charbonneau n'a pour l'instant pas été suivi par d'autres confrères ou consœurs. Léa Seydoux, Mathieu Amalric, Monica Bellucci ou encore Guillaume Canet ont été conviés à cette réception.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le producteur de "120 Battements par minutes" a refusé l'invitation d'Emmanuel Macron à l'Elysée pour protester contre le vote de la loi asile et immigration.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-