"Dossier tabou": Bernard de la Villardière fume un joint devant la caméra, et ce n'est pas la première fois (Vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 27 mars 2017 - 16:45
Image
Bernard de la Villardière fume un joint dans Dossier Tabou sur M6.
Crédits
©Capture d'écran/M6
Bernard de la Villardière a confié qu'il avait "bien évidemment" déjà fumé du cannabis avant cette émission.
©Capture d'écran/M6
Dans le numéro de son émission "Dossier tabou" de ce lundi soir, on pourra voir Bernard de la Villardière fumer un joint avant de prendre le volant. Une expérience osée menée dans le cadre de son enquête sur le cannabis qui a fait le buzz.

Quelques heures avant sa diffusion ce lundi 27 au soir sur M6, l'émission de Bernard de la Villardière Dossier tabou a déjà réussi à créer le buzz. Ce numéro est consacré au cannabis, et plus particulièrement à l'opportunité de le dépénaliser ou de le légaliser. Un débat vieux de plusieurs décennies et présent dans le programme de certains candidat à la présidentielle.

Le journaliste et son équipe se sont intéressés au trafic, à la réponse pénale et aux effets sur la santé. Et pour ce dernier angle, Bernard de la Villardière a mis la main à la pâte, ou plutôt le joint à la bouche. Une séquence qui a forcément fait parler d'elle.

Le présentateur a en effet fumé du cannabis avant de prendre le volant pour en tester les effets. Cette partie osée du reportage a ensuite été mise en ligne sur le site de l'émission.

L'expérience a bien sûr été réalisée dans des conditions sécurisées, sur un circuit et sous le contrôle d'un médecin. Après un rapide examen physique, Bernard de la Villardière allume un joint qu'il fume devant la caméra. Avant même de monter dans le véhicule, il avoue sentir une "petite ivresse" et l'envie "de faire le tour du circuit à toute allure. Ça m'excite beaucoup".

Et les effet se font vite sentir au volant. "Je me pose un million de questions au lieu d'être concentré sur la route. (...) Je me laisse distraire et j'ai des problèmes de trajectoire" commente-t-il, jusqu'à ce que le copilote soit obligé de prendre le volant pour éviter de renverser un mannequin sur la route. "J'étais complètement paumé", avoue-t-il.

Une vidéo qui aura au moins permis de faire la publicité d'une émission qui s'annonce sulfureuse, et pas uniquement pour la stupéfiante expérience du présentateur. Expérience qu'il a confié avoir déjà eu dans sa jeunesse: "Je fais partie de la génération des gens qui avaient 20 ans à la fin des années 1970, donc j’ai fumé du cannabis, bien évidemment (...) à l’époque, le cannabis était considéré comme une drogue douce", a-t-il déclaré à CNews Matin.

Et d'annoncer que dans ce numéro de Dossier Tabou: "On voit que l’Etat a parfois baissé les bras, ou que les mesures répressives et policières sont inefficaces, car les dealers sont toujours là et que des cités entières se retrouvent entre les mains de trafiquants".

(Voir ci-dessous la vidéo de Bernard de la Villardière expérimentant la conduite sous cannabis):

À LIRE AUSSI

Image
Un plant de cannabis.
Légalisation du cannabis: 1 Français sur 2 souhaite un débat à la prochaine élection présidentielle
Une part importante de Français (52%) souhaite que les candidats à l’élection présidentielle prennent position sur la question de la légalisation du cannabis, selon un...
10 octobre 2016 - 13:54
Lifestyle
Image
De la résine de cannabis.
Légalisation du cannabis: le pneumologue Bertrand Dautzenberg y est favorable
Le pneumologue Bertrand Dautzenberg, président de l'Office français de la lutte anti-tabac, s'est déclaré le week-end dernier favorable à une légalisation du cannabis....
01 février 2016 - 10:55
Société
Image
De la résine de cannabis.
Légalisation ou dépénalisation du cannabis: le débat de retour sur la scène politique
Alors que les Français sont ouverts à l'idée d'un débat sur la légalisation du cannabis et que des policiers ont été violemment agressés sur fond de lutte contre le tr...
10 octobre 2016 - 22:38
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.