Grève à i>TÉLÉ: la chaîne suspend momentanément l'émission de Morandini

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève à i>TÉLÉ: la chaîne suspend momentanément l'émission de Morandini

Publié le 24/10/2016 à 17:53
©Geoffroy Van Der Hasselt/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Après une semaine de conflit avec ses journalistes, la direction de la chaîne i>TÉLÉ a annoncé ce lundi la suspension "pour des raisons opérationnelles" de l'émission de Jean-Marc Morandini, mis en examen pour corruption de mineur aggravée. Cette dernière reprendra toutefois "dès l'arrêt de la grève".

La direction d'i>TÉLÉ, en butte à une grève massive qui paralyse la chaîne depuis huit jours, a annoncé ce lundi 24 "la suspension" de l'émission de Jean-Marc Morandini, à l'origine du conflit, mais assuré qu'elle "reprendra dès l'arrêt de cette grève". La suspension de l'émission est décidée "pour des raisons opérationnelles", a affirmé la direction dans un communiqué. Elle était réalisée jusqu'ici avec quelques techniciens non grévistes. Les grévistes n'ont pas souhaité immédiatement commenter cette annonce.

Imposée par le patron du groupe Vincent Bolloré, Morandini Live, l'émission de l'animateur mis en examen "pour corruption de mineur aggravée", était la seule diffusée en direct depuis le 17 octobre, premier jour de la grève. Depuis une semaine, les grévistes demandaient son arrêt, également réclamé à demi-mot par le CSA jeudi 22. Faute d'avancée, les salariés d'i>TÉLÉ ont décidé ce lundi matin de reconduire leur grève jusqu'à mardi 25 11h30, à 85% des votants, pour un 8e jour consécutif, le plus long conflit de l'histoire de la chaîne.

La tension est encore montée d'un cran ce week-end parmi les salariés, en raison d'un déménagement brutal des bureaux d'i>TÉLÉ pour faire place à la rédaction de Direct Matin (propriété de Vincent Bolloré). Des affaires personnelles de journalistes ont été mises dans une benne à ordure. "La mobilisation est toujours forte, nous sommes très déterminés", avait affirmé la SDJ ce lundi matin.

Outre le départ de l'animateur, les journalistes demandent une charte éthique pour garantir leur indépendance vis-à-vis de leur principal actionnaire, et davantage de moyens pour relancer la chaîne, lourdement déficitaire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les grévistes d'i>Télé réclament le départ de Jean-Marc Morandini.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-