Chine: naissances de deux bébés pandas

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Chine: naissances de deux bébés pandas

Publié le 22/06/2016 à 14:32 - Mise à jour à 14:33
©Martha de Jong-Lantink/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le Centre de reproduction de pandas géants de Chengdu (Chine) a annoncé lundi deux naissances. La femelle Ya Li a eu des jumelles au mois de mai. Une nouvelle étape dans la préservation des pandas alors que les naissances sont très rares.

Une femelle panda a donné naissance en Chine à deux petites, ont annoncé les autorités, les premières jumelles de l'espèce menacée à voir le jour cette année. Ya Li, âgée de six ans, a mis bas de deux bébés le mois dernier au Centre de reproduction de pandas géants de Chengdu (sud-ouest), capitale provinciale du Sichuan, selon l'institution.

Les deux petits mammifères pesaient 144 et 113 grammes, a annoncé le centre lundi 22 dans un communiqué. La mère, Ya Li, était elle-même une jumelle, d'après la même source. L'annonce peut paraître tardive, mais il n'est pas rare que les bébés pandas géants meurent seulement quelques jours après leur naissance.

En août 2015, le zoo de Washington avait ainsi annoncé la naissance de deux pandas, mais l'un d'eux était mort quelques jours après.

La Chine comptait fin 2013 un total de 1.864 pandas en liberté, principalement dans le Sichuan, selon une étude gouvernementale publiée l'an passé.

Le pays recensait par ailleurs 422 spécimens en captivité fin 2015, et espère porter leur nombre à 500 d'ici à 2020 afin d'assurer une diversité génétique suffisante, avait rapporté l'agence de presse Chine nouvelle en janvier.

Les pandas géants sont connus pour avoir une libido extrêmement faible et les femelles ne sont fécondes que pendant un cours laps de temps, ce qui rend difficiles les efforts en vue d'augmenter leur population.

Mais les naissances de spécimens jumeaux ont augmenté ces dernières années avec le développement de techniques d'insémination artificielle. Les ovulations des ursidés femelles sont étroitement surveillées et des échantillons de sperme d'au moins deux mâles sont souvent utilisés afin d'optimiser les chances de fécondation. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La naissance des jumelles pandas est la première pour l'espèce en 2016 (image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-