Facebook: léguer son compte après sa mort bientôt possible

Auteur(s)
VL
Publié le 13 février 2015 - 12:45
Mis à jour le 15 février 2015 - 14:24
Image
Des internautes devant le logo de Facebook.
Crédits
©Dado Ruvic/Reuters
Les utilisateurs de Facebook pourront bientôt désigner un ami pour gérer leur compte après leur mort.
©Dado Ruvic/Reuters
Le réseau social Facebook a annoncé jeudi qu'il proposera bientôt un service de comptes posthumes. De son vivant, un utilisateur pourra en désigner un autre pour gérer son compte après sa mort.

Même dans l'au-delà, Facebook est toujours présent. Le célèbre réseau social devrait bientôt permettre aux utilisateurs de désigner un de leurs proches pour animer leur compte en cas de décès. L'information a été révélée par l'entreprise jeudi 12.

Avec plus d'un milliard d'utilisateurs de Facebook dans le monde, la question un peu morbide des profils des personnes décédées devaient bien finir par se poser. Pour l'instant, lorsqu'un utilisateur vient à mourir, le réseau social gèle son compte, appelant cela le "mémorial de base". Le compte ne bouge plus, laissant apparaître aux personnes autorisées par les paramètres de confidentialité sélectionnés les anciens contenus. Mais seulement si Facebook a été prévenu du tragique évènement.

Dans le cas contraire, le compte reste en l'état. Si le défunt n'avait pas communiqué ses codes, il ne peut plus être modifié mais des utilisateurs extérieurs peuvent y adressé des messages.

"Nous avons réalisé que nous pouvions faire plus pour soutenir ceux qui sont en deuil et ceux qui veulent avoir leur mot à dire sur ce qui se passe sur leur compte après la mort", a déclaré Facebook sur son blog.

Avec le nouveau système de comptes posthumes, un utilisateur pourra de son vivant choisir un "contact héritier" parmi ses amis Facebook. Celui-ci pourra par exemple poster un message en hommage à la personne décédée, modifier les photos de profil ou de couverture et répondre à de nouvelles demandes de contact.

De son vivant, le détenteur du compte pourra préciser s'il veut le voir désactiver à sa mort, le légataire ne pourra faire ce choix seul. Il pourra également autoriser le légataire à télécharger des anciens contenus de son compte (photos, vidéos…) mais pas à en supprimer.

À LIRE AUSSI

Image
Facebook est le réseau social avec le plus d'utilisateurs.
Facebook: la rétrospective 2014 fait polémique
Facebook a présenté ses excuses après qu'une application censée résumer les bons moments publiés par ses utilisateurs en 2014 a eu des effets indésirables. Certaines p...
02 janvier 2015 - 14:34
Société