Haïti va se doter d'une législation sur les "zombis" et leur accorder des droits

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Haïti va se doter d'une législation sur les "zombis" et leur accorder des droits

Publié le 13/10/2018 à 15:00 - Mise à jour à 15:02
©Timothy Tolle/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Haïti est en pleine refonte de son code pénal et les évolutions législatives devraient inclure à l'intérieur un dispositif pour les "zombis". Ils se verraient garantir l'égalité avec les autres citoyens.

L'Etat d'Haïti a décidé de refondre son code pénal et une commission sénatoriale a remis le 3 octobre son rapport après 17 mois de travail son travail qui va maintenant être débattu devant le parlement haïtien. Une mesure atypique retient l'attention comme le rapporte le quotidien France-Antilles: celle qui vise à légiférer sur les cas de "zombification".

Le "zombi" haïtien aura dorénavant des droits (si du moins le projet est adopté en l'état). Il pourra en effet se voir octroyer un "acte de réapparition" ce qui lui permettra de récupérer ses droits comme n'importe quel citoyen haïtien.

Voir aussi: Séquestrée et violée 9 mois par un homme craignant une "apocalypse zombie"

Attention tout de même à la méprise, un "zombi" à Haïti ne correspond pas exactement à l'image renvoyée par les films d'horreur. Dans un entretien accordé à L'Obs, l'anthropologue et médecin légiste Philippe Charlier avait expliqué qu'il existait trois catégories de "zombis" dans le pays: des personnes dont on a simulé la mort (notamment en les empoisonnant), ceux qui souffrent de troubles psychiatriques ou enfin des personnes qui ont pris la place d'une autre décédée brusquement, avec l'acceptation tacite de l'entourage. Jusque-là ces "zombis" n'avaient pas de statut dans la législation haïtienne.

Il est difficile de mesurer les conséquences de ce projet qui, s'il est le plus surprenant, n'est pas le pus important de la réforme en cours qui devrait aussi dépénaliser en partie l'avortement, et à l'inverse, proscrire légalement des actes comme la nécrophilie ou la mutilation de cadavre.

Lire aussi:

"Zombillénium": lutte des classes chez les morts-vivants (VIDÉO)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les zombis auront des droits à Haïti.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-