Il se coince un coton-tige dans le crâne et développe une infection grave

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Il se coince un coton-tige dans le crâne et développe une infection grave

Publié le 17/03/2019 à 17:33 - Mise à jour à 17:35
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Au Royaume-Uni, un homme a été opéré d'urgence après avoir développé une grave infection avec le développement d'abscès dans la boître crânienne. La patient avait coincé un coton-tige dans son oreille depuis au moins cinq ans.

Il avait mal à la tête, se mettait à vomir et souffrait visiblement de lésions cérébrales sérieuses en commençant à perdre la mémoire.  Un homme de 31 ans a frôlé la mort, comme le rapporte la presse britannique (voir ici) après avoir souffert d'une infection provoqué par un de coton-tige fiché dans son crâne. Le bâtonnet en question était là depuis… au moins cinq ans.

Les faits se déroulent dans la région de Coventry, au centre de l'Angleterre. L'homme souffre de ces symptômes spectaculaires et part en urgence à l'hôpital. Là, les médecins pensent qu'il est atteint d'une infection grave de l'oreille. Explorant donc la cavité de l'homme, ils vont donc faire la surprenante découverte: un coton-tige.

Le patient leur expliquera qu'effectivement il souffrait d'une perte de l'audition depuis cinq ans, même si les raisons pour lesquels le coton-tige se trouvait là, ou pourquoi le patient ne s'est pas inquiété de son état demeurent peu claires.

Lire aussi: Habitué à sentir ses chaussettes sales, il développe une infection des poumons

Le corps étranger avait fini par provoquer une grave infection et des abcès dans la boîte crânienne. Mais le patient a pu être soigné et traité par antibiotique pour vaincre l'infection. Il a tout de même mis 10 semaines à se remettre de cet incident. Les médecins précise que depuis, l'homme a renoncé à se servir d'un coton-tige pour se laver les oreilles. Sage décision probablement…

Voir aussi:

Les infections sexuellement transmissibles en forte hausse en France

Infections nosocomiales: le danger au bout du bistouri

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme s'était enfoncé un coton-tige ans l'oreille depuis plusieurs années.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-