Un parfum de LancetGate ? L'invraisemblance statistique de l'étude israélienne sur le vaccin

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un parfum de LancetGate ? L'invraisemblance statistique de l'étude israélienne sur le vaccin

Publié le 01/03/2021 à 12:55
JACK GUEZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Patrice Gibertie, pour FranceSoir
-A +A

L’étude israélienne sur l’efficacité du vaccin bute sur des invraisemblances statistiques

Tribune - La fameuse étude publiée dans le NEJM aboutissant à démontrer que le vaccin est bien efficace à 95 % présente bien des point communs avec les publications de la call girl du LancetGate (et du NEJM gate). Il y a une contradiction entre les effectifs pris en compte dans l’étude et les possibilités de la population israélienne. Ainsi le groupe des non vaccinés âgés de plus de 70 ans qui concentre tous les décès comprendrait 78000 personnes , c’est trois fois plus que les effectifs à la disposition de l’étude. Comment ont-ils fait pour les inventer ?

https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2101765

Les deux groupes ne sont pas exactement représentatifs de la population , les moins de 16 ans n’apparaissent pas. Les juifs ultra orthodoxes sont plus nombreux

Les deux groupes sont issus d’une base statistique qui compte 3159000personnes. On peut supposer que la base ait la même composition démographique que les groupes qui en sont issus. Ce sera notre première hypothèse.

Toutes les personnes nouvellement vaccinées au cours de la période du 20 décembre 2020 au 1er février 2021 ont été appariées à des témoins non vaccinés dans un rapport de 1 pour 1 en fonction des caractéristiques démographiques et cliniques

Au final, de la base de 3159000 personnes ressortent deux groupes représentatif de la population :

Chaque groupe d’étude comprend 596 618 personnes, un de vaccinés et un de non vaccinés.

Pour que l’appariement répondent exactement aux même caractéristiques sociologiques, démographiques et médicales , la tâche est ardue. D’où la nécessite de piocher dans un base de plus de 3 millions de personne, plus du tiers de la population du pays.

Au début février, 90 % des personnes des plus de 70 ans avaient ainsi reçu leurs deux doses du vaccin à ARN produit par Pfizer/BioNTech

L’étude sur l’efficacité du vaccin s’appuie sur un groupe total de 3159000personnes dont 13% ont plus de 70ans soit 410 000 On peut estimer que 42 000 n’étaient toujours pas vaccinés début février.

L’étude porte sur 78 000 non vaccinés de plus de 70ans , 13% de 596000 ??? Comment ont-ils fait s’ils n’en avaient que 42000 de disponibles

Ajoutons que selon l’étude 20% du groupe initial des futurs vaccinés ont été éliminés car présentant des problème de santé juste avant la vaccination. Ils disent avoir fait de même pour les non vaccinés avec lesquels ils y avaient appariement … S’ils l’ont fait on tomberait à 33000 non vaccinés disponibles , sans doute moins car les problèmes de santé concernent les plus âgés.

Ils disposaient de 33000 non vaccinés de plus de 70 ans , ils en ont étudié 78 000…

Pour les plus de 80 ans, ils disposaient de 117000personnes sur les 3159000 ce qui donne 12000 non vaccinés et si on enlève les problèmes de santé on tombe à moins de 10000…

Ils en étudient 27000, trois fois plus que les effectifs dont ils disposent

On me répondra que la base de départ de 3159000 personnes intégrait par exemple tous les habitants du pays âgés de plus de 70 ans soit 1000 000 personnes et 100000 non vaccinés. Etudions cette deuxième hypothèse.

Dans ce cas on peut enlever ceux qui ont eu des problèmes de santé de de santé avant appariement et on retrouve 80 000 personnes disponibles pour l’étude, il en faut 80 000, ça passe …

Oui mais alors ça ne passera plus pour trouver les effectifs nécessaires à l’étude des 20%de vaccinés ayant entre 16 et 39 ans. Ainsi 80000 vieux en plus c’est autant de jeunes en moins dans la base de départ.

Or pour trouver les effectifs de jeunes vaccinés nécessaires à l’étude, la base de départ doit impérativement compter plus de 1200 000 jeunes de 16 à 35 ans soit plus de 35% du total.

Au début février, 20% des 16/39 ans sont vaccinés soit 1225000 sur la base totale de départ si sa composition est de même nature que les groupes ce qui donne 250000 vaccinés disponibles pour cette tranche d’âge. Ils en étudient finalement 213 000, c’est limite mais possible mais ils auront du mal à assurer le quota de 42000 arabes israéliens…

Pour trouver les effectifs de jeunes vaccinés nécessaires à l’étude, la base de départ doit donc impérativement ne pas comprendre de vieux en surplus.

Conclusion : plus de la moitié, sans doute les deux tiers des plus de 70 ans non vaccinés, le groupe qui concentre les décès, sont tout bonnement des créations virtuelles…


Article repris du blog de Patrice Gibertie, avec l'aimable autorisation de son auteur.

Auteur(s): Patrice Gibertie, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vaccination en Israël

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir