Alexandre Benalla avait conservé un téléphone crypté et un passeport

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 16 janvier 2019 - 12:05
Image
Alexandre Benalla, ex-collaborateur du président Emmanuel Macron, prêtant sement au début de son audition, le 19 septembre 2018, par le Sénat à Paris.
Crédits
© Alain JOCARD / AFP
Selon "Le Canard enchainé", Alexandre Benalla n'a pas rendu un passeport de service et un téléphone crypté après son licenciement de l'Elysée.
© Alain JOCARD / AFP
Alexandre Benalla avait gardé un téléphone crypté et ultra sécurisé ainsi qu'un quatrième passeport après son licenciement, a-t-on appris ce mercredi. Il semblerait en plus que l'Elysée a oublié de les lui réclamer.

Alexandre Benalla a décidément gardé de nombreux "souvenirs" de son passage à l'Elysée. Ce mercredi 16, Le Canard enchaîné a dévoilé que l'ancien chargé de mission d'Emmanuel Macron a en effet gardé un téléphone crypté et un quatrième passeport.

Plus étonnant encore: l'Elysée, plus particulièrement le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron Patrick Strzoda, aurait oublié de réclamer ce quatrième passeport à Alexandre Benalla. Même chose pour le téléphone ultra sécurisé et classé secret défense.

Ce n'est qu'au début du mois de janvier que l'homme de 27 ans a contacté l'Elysée, par l'intermédiaire de son avocate, pour rendre les objets qui étaient toujours en sa possession.

A voir aussi: La commission Benalla du Sénat reprend avec Strzoda, Castaner et Le Drian

L'affaire Benalla a été relancée au début de l'année après des révélations qui assuraient qu'il était en possession de deux passeports diplomatiques. Ces derniers ont finalement été restitués le 9 janvier dernier.

Mais Alexandre avait aussi deux autres passeports, dits "de service". Qui n'ont semble-t-il jamais été réclamés par la présidence. Ce type de passeport n'est pas aussi avantageux qu'un passeport diplomatique. Il facilite tout de même "le passage des frontières et permet de voyager sans visa dans certains pays".

Idem pour le téléphone crypté, d'une valeur de 2.500 euros: le "Château" ne l'a jamais réclamé. "Le 11 janvier, l’avocate de Benalla a donc proposé au Château de restituer ce portable", a précisé le palmipède qui a ajouté qu'un ancien collaborateur qui déciderait de garder ce genre d'objet s'exposerait à une sanction de trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.

A lire aussi:

Alexandre Benalla a restitué mercredi ses passeports diplomatiques

Macron et Benalla ont échangé à deux reprises depuis l'été

Benalla: les députés France insoumise demandent une commission d'enquête à Ferrand

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don