Burkini dans les piscines: le conseil municipal de Grenoble donne son feu vert

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 mai 2022 - 18:07
Image
Burkini
Crédits
AFP
Le conseil municipal de Grenoble donne son feu vert pour le burkini dans les piscines.
AFP

À l'issue d'un conseil municipal extrêmement tendu, lundi 16 mai, la ville de Grenoble a autorisé le port du burkini dans ses piscines à partir du 1er juin. Selon Le Point, 29 conseillers municipaux ont voté oui, 27 non, et deux autres se sont abstenus. Les débats ont duré plus de 2h30, et ont été marqués par des règlements de compte virulents entre élus. Grenoble est la seconde ville à autoriser le port du burkini, après Rennes, en 2018.

Eric Piolle a écarté d'un revers de main les critiques le taxant de céder au communautarisme, notamment sous l’influence de l’association Alliance Citoyenne, qui a organisé depuis 2019 plusieurs opérations coup de poing dans les piscines grenobloises. Pour le maire écologiste de Grenoble, le combat qu’il mène est une lutte « féministe » respectant la « laïcité parce que rien n’interdit le port de vêtements religieux dans l’espace public, y compris à la piscine ».

Laurent Wauquiez monte aux créneaux

Pour autoriser le port du burkini dans ses piscines, la municipalité grenobloise a donc mis un terme aux règles concernant la longueur des maillots, qui ne sera plus limitée. Une modification qui autorise le burkini… et la nage seins nus. À la suite du vote, relate Le Point, Laurent Wauquiez a vivement condamné une telle décision, reprochant à Eric Piolle d’« acter définitivement sa rupture avec la laïcité et les valeurs de notre République ». Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a donc annoncé suspendre la subvention normalement accordée par la région à la mairie de Grenoble.

Par ailleurs, Alain Carignon, chef de file de l’opposition LR à la mairie et ancien maire de Grenoble, a fait savoir que son groupe va déposer un recours devant le tribunal administratif. Dimanche 15 mai, la préfecture de l’Isère avait déjà fait savoir qu’elle ferait de même, en cas d’adoption de l’arrêté municipal. Dans un communiqué, le préfet annonçait agir ainsi sur ordre de Gérald Darmanin, et rappelait que tout maire doit garantir le respect de la laïcité.

Pour Julien Bayou, la question du burkini n’a rien à voir avec la laïcité

Le burkini, « c'est légal, c'est conforme à l'état de droit, ne vous en déplaise ça n'a rien à voir avec la laïcité », a martelé Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, ce mardi 17 mai au micro de France inter. « La laïcité ne s’applique qu’aux agents des services publics », a-t-il rappelé. « Nous soutenons ce principe d’égalité ».

Sandrine Rousseau, représentante de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, a également applaudi cette nouvelle sur Twitter :

Le RN et Reconquête dénonce l’islamisation progressive de la France

Sur CNews, Jordan Bardella, président par interim du RN a dénoncé « une provocation politico-religieuse ». « Si M. Piolle considère que le burkini est un progrès social, alors il faut qu’il aille se présenter aux élections à Kaboul en Afghanistan ou à Ryiad en Arabie Saoudite. Le burkini n’a rien à faire en France », a-t-il asséné. Et de railler : Ça dit beaucoup d’ailleurs de la vision de cette gauche regroupée sous forme unique dans le cadre des élections législatives. Toute cette gauche-là rampe devant les islamistes et, par électoralisme, elle a cédé. »

Pour Eric Zemmour, le burkini « est l’extension visuelle de l’islamisme dans notre pays », qui précise par ailleurs que la gauche républicaine et laïque est « morte » et «  désormais tout entière aspirée par l’islamo-gauchisme ».

73% des Français contre le burkini

Selon un sondage de l’institut CSA pour CNews, les Français seraient à 73% pour son interdiction. Les hommes et les femmes ont exactement le même avis sur la question, avec 73% des hommes qui y sont opposés et 74% des femmes. Les opinions sont globalement similaires entre les différentes catégories socioprofessionnelles. C’est surtout au niveau de l’âge que les avis sur le port du burkini dans les piscines municipales s'opposent significativement. Les 18-24 ans se prononcent pour une autorisation de ce maillot de bain à 63%. Ils ne sont, en revanche, que 26% chez les 35-49 ans à vouloir l’autoriser, et 12% chez les plus de 65 ans.

À LIRE AUSSI

Image
Ophélie Meunier
Menacée de mort, Ophélie Meunier a été placée sous protection policière
Poupées sans visage, enfants voilés, séparation entre les garçons et les filles, clientélisme électoral, les images du documentaire de "Zone interdite" sur l’islam rad...
03 février 2022 - 19:15
Politique
Image
Le géant américain Facebook a choisi Londres comme siège mondial pour ses activités de paiement en ligne déployées prochainement par sa messagerie privée WhatsApp
France : "la majorité" des contenus liés à la pratique de l'islam sur les réseaux sociaux connectés au salafisme (ministère)
"La majorité" des contenus liés à la pratique de l'islam sur les réseaux sociaux en France sont aujourd'hui "connectés à la sphère salafiste et s'inscrivent dans l'isl...
16 octobre 2021 - 01:58
Politique