La victoire de Fillon? "Une bonne nouvelle pour le FN" selon Henri Guaino

La victoire de Fillon? "Une bonne nouvelle pour le FN" selon Henri Guaino

Publié le 28/11/2016 à 16:38 - Mise à jour à 16:43
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Henri Guaino, député LR, a affiché ce lundi matin son opposition au programme de François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite et du centre. Selon lui, le programme libéral-conservateur de Fillon sert les intérêts du Front national car "les classes populaires et les classes moyennes n'iront pas voter pour cette droite-là".

Le député (Les Républicains) Henri Guaino combattra "jusqu'au bout" le programme de François Fillon, celui d'une droite "qui n'a aucune générosité, aucune humanité" et qui est "une très bonne nouvelle pour le Front national".

"Je n'ai rien contre François Fillon. Je le connais depuis longtemps et ce que je vais dire n'est pas un jugement sur la personne mais sur son programme: son programme, je le combattrai avec la dernière énergie, jusqu'au bout", a déclaré ce lundi 28 sur Europe 1 M. Guaino, réagissant à la nette victoire de François Fillon face à Alain Juppé.

"Pour une fois je partage le diagnostic du Front national: c'est une très bonne nouvelle pour le Front national parce qu'avec un programme pareil, les classes populaires et les classes moyennes, elles ne vont pas aller voter pour cette droite-là", a poursuivi le député des Yvelines, qui avait échoué à rassembler les parrainages pour concourir à la primaire et tente de réunir les 500 parrainages pour la présidentielle.

"Ce n'est pas ma droite, pardonnez moi. C'est le candidat d'une droite. Une droite qui n'a aucune générosité, aucune humanité. Nicolas Sarkozy avait beaucoup de défauts mais il avait plus d'humanité, au moins. Là, c'est la vieille droite, celle de M. (Adolphe) Thiers, celle de M. (Pierre) Laval en 1935. En 1935, pas en 1943, ne commencez pas à caricaturer. Celui qui disait pendant la crise des années 1930: +la déflation plutôt que la dévaluation+. Celui qui disait +on ne peut pas augmenter le budget de la défense nationale parce que la situation budgétaire française ne le permet pas+".

"C'est, pour être plus aimable et plus récent, la droite de M. (Antoine) Pinay. Moi, ma droite, c'est celle du gaullisme, de la générosité, de la nation unique par la solidarité. Si on applique ce programme - on verra bien ce qui va se passer dans les mois qui viennent - (...) nous affaiblirions considérablement la nation parce que nous détruirions son unité", a également dit M. Guaino, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Henri Guaino a encore assuré ce lundi 28 qu'il combattrait le programme de François Fillon "jusqu'au bout".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-