Corée du Nord: Un bombardier américain s'est approché à 70 kilomètres de la frontière

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Corée du Nord: Un bombardier américain s'est approché à 70 kilomètres de la frontière

Publié le 10/01/2016 à 14:11
©wikimedia commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Quatre jours après l'annonce du premier essai de "bombe H" réussi par la Corée du Nord, un bombardier américain s'est approché dimanche à quelques dizaines de kilomètres de la frontière intercoréenne.

Un bombardier américain à long rayon d'action a survolé dimanche 10 la Corée du Sud, son allié, en réponse au récent essai nucléaire de la Corée du Nord voisine. L'armée américaine a expliqué que le B52 Stratofortress, qui peut transporter des armes nucléaires, a brièvement survolé la base aérienne militaire d'Osan, à environ 70 kilomètres au sud de la frontière intercoréenne, avant de rentrer sur sa propre base. En 2013, le même appareil avait déjà été utilisé par les Etats-Unis et la Corée du Sud pour répondre au troisième essai nucléaire nord-coréen.

Kim Jong-Un, le dirigeant nord-coréen, a expliqué dimanche que l'essai de bombe à hydrogène, ou "bombe H", visait à prévenir le pays d'une guerre nucléaire face aux Etats-Unis. Cité par l'agence officielle KCNA, il a déclaré qu'il s'agissait d'une "mesure d'autodéfense pour défendre la paix de manière efficace dans la péninsule coréenne et pour défendre la sécurité régionale face aux risques de guerre nucléaire provoqués par les impérialistes emmenés par les Etats-Unis. Il s'agit du droit légitime d'un Etat souverain, d'une action juste que personne ne peut critiquer".

Mercredi, la Corée du Nord avait annoncé avoir réussi son premier essai de "bombe H". "Avec le succès parfait de notre bombe H historique, nous rejoignons les rangs des États nucléaires avancés", avait annoncé la télévision officielle en milieu de semaine. Dans la foulée, la France avait condamné une "violation inacceptable des résolutions du Conseil de sécurité" de l'ONU, et appelé à "une réaction forte de la communauté internationale".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un bombardier américain B52 Stratofortress s'est approché de la Corée du Nord dimanche.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-