Pressions de l'Italie sur l'OMS : la démission fracassante d'un épidémiologiste "lanceur d'alerte"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pressions de l'Italie sur l'OMS : la démission fracassante d'un épidémiologiste "lanceur d'alerte"

Publié le 14/04/2021 à 11:57 - Mise à jour à 12:30
AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Selon un article de Stuart Ramsay paru sur le site de Sky, le Dr Francesco Zambon déclare que cette affaire a diminué la capacité des gouvernements à réagir plus efficacement à la pandémie.

En Italie, les procureurs exhortent l'Organisation mondiale de la santé à les aider dans leurs enquêtes sur la réponse de l'Italie à la pandémie de COVID-19. A ce jour, l'OMS n'a répondu à aucune des séries de questions envoyées par le bureau du procureur de Bergame, l'une des communautés les plus durement touchées du pays.

Les enquêteurs sont particulièrement surpris que l'organisme de santé ait demandé au personnel de ne pas coopérer, affirmant qu'ils étaient sous couvert d’immunité contre les interrogatoires. Mais ils seraient allés encore plus loin en écrivant au ministère italien de la Santé pour les exhorter à dire aux enquêteurs de relâcher la pression sur l'OMS, selon des documents obtenus par les procureurs montrés à Sky News.

Cela vient du fait qu'un ancien employé de l'OMS, qui participe à l'enquête, a déclaré que l'organisation avait tenté de le forcer à modifier un rapport clé indiquant que l'Italie n'avait pas mis à jour ses protocoles de réponse à la pandémie depuis 2006.

Après 13 ans de service, le Dr Francesco Zambon a démissionné de son poste de coordinateur, un poste de haut niveau à l'OMS, affirmant que son employeur n'avait pas suivi ses propres lignes directrices pour les lanceurs d’alerte en ignorant ses demandes d'une enquête approfondie sur ses allégations de dénonciation de l'ingérence des personnes haut placées.

Selon le Temps, c'est Ranieri Guerra, qui était l'un des 11 directeurs généraux adjoints de l’Organisation mondiale de la santé et actuellement conseiller spécial du patron de l’institution, qui est accusé et sous enquête du parquet de Bergame. Le lanceur d'alerte Francesco Zambon, démissionnaire le 11 avril, a déclaré au journal suisse : «L’enjeu désormais n’est plus le rapport. Ce n’est plus un conflit entre deux personnes. L’enjeu, c’est l’OMS, une organisation dont le monde a besoin. C’est son indépendance vis-à-vis de ses Etats membres. Car si un rapport tel que le nôtre doit être révisé parce qu’il incommode un gouvernement, en l’occurrence italien, imaginez ce qu’il en est avec la Chine.»

Cette affaire pourrait conduire à la démission du ministre de la Santé italien, Roberto Speranza.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




COVID-19: Un lanceur d’alerte affirme que l'OMS a tenté de le forcer à modifier le rapport sur les protocoles de pandémie de l'Italie

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-