Elections US : l’essor de la vérité

Elections US : l’essor de la vérité

Publié le 02/05/2021 à 16:01
Dr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Elisabeth Dancet, journaliste pour FranceSoir
-A +A

CHRONIQUE - Devant une salle conquise d’avance rassemblant près de 5000 personnes, les nouveaux héros de la liberté ont inspiré les patriotes à reconquérir leurs droits fondamentaux. Ils ont affirmé haut et fort leur foi en la Constitution rappelant que « We the People » détient le pouvoir dans la République constitutionnelle des Etats-Unis. Pas le Deep state de Washington D.C.

Dans les États d’Amérique aussi, les libertés individuelles ont été bafouées. Les pays occidentaux guidés par un seul mot d’ordre - celui de l’OMS - ont imposé l’état d’urgence et des mesures restrictives d’une autre époque à leurs populations. Comme la loi du 24 mars 1933 qui donna les pleins pouvoirs à Adolf Hitler avec les conséquences que l’on sait, et restera en vigueur jusqu’à la chute de l’Allemagne et la fin de la Deuxième guerre mondiale. Au même moment, partout en Occident, et au mépris de toute logique de santé publique, les autorités sanitaires ont interdit les traitements qui marchent. Il y a un an en France, le professeur Didier Raoult et son équipe ont été ridiculisés et l’objet de la vindicte des médias aux ordres. Ils avaient osé traiter les patients infectés avec l’hydroxychloroquine et démontrer que, appliqués avec la bonne posologie et au bon moment, ces traitements étaient efficaces et soignaient les malades. Simultanément aux USA, un groupe de médecins courageux mené par le Dr Simone Gold, déclarait devant le Capitole avoir soigné avec succès des centaines de malades grâce à un traitement associant l’hydroxychloroquine, l’azithromycine et le zinc. La vidéo devenue virale a été visionnée par vingt millions de personnes en quelques jours avant d’être supprimée par Youtube. Les médias mainstream ont alors frappé avec une violence inouïe sur ces médecins, politisant le débat, traitant ce groupe de soutiens de Donald Trump et les accusant de malversations professionnelles. Depuis, des dizaines d’autres traitements précoces se sont révélés efficaces contre le virus, en particulier l’ivermectine. Mais la stratégie des gouvernants elle, n’a pas changé. Malgré les succès confirmés par des centaines de docteurs et de professeurs dans le monde, avec plusieurs dizaines de publications les soutenant, le 8 mars 2021, la FDA a mis en garde contre l’utilisation de l’ivermectine pour soigner le covid, tandis que dans un communiqué de presse daté du 21 mars, l’Agence européenne du médicament a déconseillé son utilisation. Le rouleau compresseur de la politique vaccinale généralisée doit continuer de se dérouler conformément au plan. Les vaccins expérimentaux n’ayant pas reçu les agréments, ni de la FDA ni de l’EMA, il faut maintenir coute que coute l’état d’urgence.

C’est à Tulsa dans l’Oklahoma, que se sont réunis ces milliers de patriotes excédés par les mensonges des médias et des autorités, les mesures liberticides et contradictoires, la confiscation de leur liberté d’expression sous prétexte d’épidémie et l’obstruction systématique aux traitements. A l’initiative de Clay Clark, entrepreneur chrétien lanceur d’alerte, et malgré les attaques des trolls et autres virus malins digitaux, plus de 500 000 internautes ont pu suivre en direct la conférence Health and Freedom (Santé et Liberté) les 16 et 17 avril. Les Américains ne craignent pas d’affirmer leur foi haut et fort, et la plupart des intervenants ont fait de même, chacun avec leur personnalité. Le constat est le même partout : les médias complices du Deep state (État profond) ne jouent plus leur rôle d’information et censurent tout débat. Transformés en instruments de propagande, ils colportent des mensonges avérés en politique comme en médecine, pendant que les Big Tech éliminent systématiquement des médias sociaux les comptes divergents de la pensée officielle. En juillet 1934, Joseph Goebbels, ministre de l’éducation du peuple et de la propagande d’Hitler, a pris le contrôle des stations de radio et fait distribuer à tous les Allemands des récepteurs pour recevoir en continu les messages nazis ; une fois la guerre déclenchée, son ministère a pris systématiquement le contrôle des médias dans les pays occupés.

A la convention Health and Freedom, pas de masque ni de distanciation sociale, mais des visages, des sourires et des expressions d’humanité. Soulignons au passage que 20 États américains ont rouvert commerces, écoles et salles de sport, et que le port du masque n’y est plus obligatoire. Au Texas et en Floride, deux états républicains qui ont abrogé toute restriction sanitaire depuis un mois, le nombre de cas est en chute libre…

Les conférenciers ont tous souligné la même ligne directrice : le temps est à l’action.

Le général Michael Flynn a commandé à chacune et chacun de se lever de son canapé et de s’engager localement dans sa communauté, sa paroisse, sa commune, son école, son assemblée, son état, pour faire connaître les actions juridiques en cours, exiger des audits scientifiques des élections, interpeller les politiciens ou se présenter à leur place, réaffirmer la liberté des soins comme celle des médecins qui soignent conformément à leur serment d’Hippocrate. Fort de son expérience militaire, il interpelle aussi les 23 millions de vétérans pour qu’ils s’engagent en politique et mettent en œuvre leur amour de la patrie, leur respect de la Constitution et leur expérience de servir le bien commun.

L’avocat Lin Wood a excellé dans son rôle de prêcheur, inspirant chacun à laisser tomber la peur et à continuer de se battre pour le triomphe de la justice, pour l’amour de l’Amérique et de la Constitution, et pour la vérité sur les résultats des élections présidentielles. Il a aussi exposé certaines vérités difficiles à entendre concernant les crimes commis contre de nombreux enfants par les pédo-criminels, y compris ceux qui opèrent à l’intérieur du Deep state, et apporté des éléments de preuve de la corruption du système politico-judiciaire, dont John Roberts, juge en chef de la Cour Suprême et l’ancien vice-Président Mike Pence, dépositions consignées dans le témoignage sous serment de 170 pages d’un ex-membre du FBI. Lin Wood a soutenu de toute la puissance de son verbe qu’il fallait continuer de se battre, sauver les enfants et que la vérité finira par triompher. Il vient de s’engager politiquement pour la course à la présidence du parti républicain en Caroline du Sud.

L’avocate Sidney Powell qui devait participer à la conférence, a fait parvenir un message vidéo où elle affirme que, malgré les attaques de la presse, le harcèlement et les fake news colportées par les médias pour la discréditer et minimiser son action, elle continue de travailler d’arrache-pied avec son équipe juridique pour faire avancer les dossiers en cours concernant les fraudes massives survenues dans le Michigan, le Wisconsin, l’Arizona, la Géorgie. Le dossier le plus avancé concerne le comté de Maricopa en Arizona où le juge a enfin ordonné un audit judiciaire complet des élections. Cet audit devrait démarrer dans les prochaines semaines et se déroulera sous surveillance policière, étant donné la virulence avec laquelle les démocrates essaient de l’empêcher. Ceux-ci envoient des membres d’antifa et de Black Lives Matter à Phoenix pour créer volontairement le chaos. En effet, une reconnaissance des fraudes massives en Arizona pourrait déclencher un effet domino et inciter d’autres juridictions à enfin conduire des audits similaires dans les autres états clés.

L’entrepreneur Mike Lindell, très actif dans la démonstration des fraudes électorales, et que nous avons présenté dans un article précédent, n’a pas été en reste. Porté par son enthousiasme et par la foi qui l’anime, il vient de produire un nouveau documentaire « Absolute Interference » apportant toutes les preuves des interventions directes de hackers étrangers pendant l’élection de novembre 2020, via les machines de vote. Le film sera mis en ligne dans les prochains jours. Mike Lindell ne s’est pas arrêté là. Ayant lui aussi subi l’acharnement médiatique pour le calomnier, le réduire au silence et faire couler son entreprise, il inaugure un nouveau réseau social dénommé Frank Speech où chaque membre pourra s’exprimer librement, conformément à l‘article 1 de la Constitution. Le média a été conçu pour accueillir un milliard de personnes.

Patrick Byrne, entrepreneur, s’est impliqué dans l’exposition des fraudes informatiques effectuées via les systèmes de vote, ayant déjà participé activement au groupe d’experts chargé d’analyser des fraudes du même type, commises au Texas en 2018. Agrégé de philosophie politique, Byrne a rappelé l’origine de la Constitution fondée sur le consentement des citoyens à être gouvernés par un gouvernement élu, sous réserve de respecter un processus électoral libre, équitable et transparent. Sans l’intégrité de ce processus, les autres libertés s’écroulent. Ayant été étudiant en Chine, Patrick Byrne observe dans la stratégie actuelle du gouvernement allié aux Big Tech la volonté d’installer un régime autoritaire semblable, basé sur la surveillance et le contrôle total. Il n’est pas question de les laisser faire. Dans son livre « La Grande fraude » paru le 17 février 2021, il confirme que les documentaires produits par Mike Lindell disent la vérité et que toutes les preuves sont disponibles. Il invite les patriotes à quitter les géants de Big Tech et à rejoindre Frank Speech. Face à ce coup d’État dont le point d’orgue a été l’assaut du Capitole le 6 janvier, il a recommandé aux passionnés de la justice d’exercer leur vigilance face à l’envoi d’agents provocateurs pour dissocier les contestataires et inciter à la violence. Ce qui pourrait avoir lieu à Phoenix et dans les comtés où les fraudes ont été massives, lors des audits à venir.

Les intervenants ont insisté et répété que, malgré cette propagande médiatique acharnée, assénant des mensonges, bâillonnant la liberté d’expression et créant la division, les Américains ne sont pas seuls et que probablement deux tiers d’entre eux veulent la vérité sur les élections, le choix des traitements médicaux et la liberté vaccinale : un message destiné à tous les peuples encore libres. Nous ne sommes pas seuls mais sûrement très nombreux dans nos démocraties, à espérer et soutenir le triomphe de la justice et de la vérité.

Auteur(s): Elisabeth Dancet, journaliste pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Général Flynn, à la conférence "Santé et Liberté

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-