L'Autriche suspend la vaccination obligatoire

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 09 mars 2022 - 17:35
Image
Karoline Edtstadler
Crédits
TOBIAS STEINMAURER / APA / AFP
La ministre autrichienne de la Constitution Karoline Edtstadler s'exprime lors d'une conférence de presse à la Chancellerie à Vienne, le 16 janvier 2022, pour présenter un projet de loi sur la vaccination obligatoire.
TOBIAS STEINMAURER / APA / AFP

Ce jour, l'Autriche a suspendu la loi sur la vaccination obligatoire des adultes, qui était effective depuis le 5 février dernier. Cette mesure, comme d'autres avant elle — par exemple le confinement des non-vaccinés, a été fortement critiquée au moment de son application. Elle non plus n'aura pas duré longtemps, notamment à cause (ou grâce ?) aux caractéristiques du variant Omicron, nettement moins dangereux que Delta.

L'opposition ne s'était pas fait attendre

Dès l'adoption de la loi par le Conseil fédéral du Parlement autrichien, les citoyens s'étaient mis en branle-bas de combat pour s'y opposer. Dans la rue, l'agitation allait grandissante, avec des manifestations constantes et diversifiées. Deux partis politiques naissants (MFG et FPÖ) menaient une partie considérable de ces rassemblements, et des débats.

Lire aussi : De toutes parts, les Autrichiens s'unissent contre l'obligation vaccinale

Juste à temps avant les punitions

Ceux qui contrevenaient à l'obligation vaccinale générale risquaient de 600 à 3 600 euros d'amende. Et, à partir de la mi-mars 2022, la police devait sévir encore. Manifestement, elle n'en aura pas le loisir. Karoline Edtstadler, ministre fédérale de la Constitution en Autriche, a déclaré ce jour lors d'une conférence de presse à Vienne avoir « décidé de suivre l’avis de la commission des experts » ​en suspendant le texte. Elle a justifié cela en expliquant que le variant Omicron était moins dangereux que son prédécesseur Delta. Et d'ajouter au regard de la Constitution : « Il y a actuellement beaucoup d’arguments pour dire que cette atteinte aux droits fondamentaux n’est pas justifiée ».

Lire aussi : 14 mars : fin du passe vaccinal et du masque... Mais pas partout, et pas pour toujours?

Notons aussi que l'application de la loi n'a absolument pas permis de faire décoller le taux de vaccination dans le pays. Malgré tout, le gouvernement autrichien a signifié qu'un point d'étape sera fait dans trois mois, tenant peu ou prou le même discours qu'en France : parce que « le virus ne cesse d'évoluer, nous devons aussi être flexibles et adaptables ». Les ministres semblent donc se réserver le droit de recourir de nouveau à la loi.

À LIRE AUSSI

Image
Effets secondaires vaccins allemagne
Effets secondaires des vaccins: un assureur allemand pulvérise les rapports officiels
Une lettre officielle relative aux effets secondaires des vaccins anti-Covid, adressée au président du Paul-Ehrlich Institut (PEI) en Allemagne, a atteint hier les pag...
25 février 2022 - 22:32
Société
Image
Herbert Kickl FPO Autriche
Le parti politique FPÖ demande une médiation autrichienne entre la Russie et l'Ukraine
Au sein du FPÖ (Freiheitliche Partei Österreichs - Parti de la liberté) autrichien, son président Herbert Kickl et son porte-parole pour Affaires étrangères Axel Kasse...
26 février 2022 - 18:08
Politique
Image
Food and Drug Administration : l'ANSM américaine
La justice américaine ordonne à la FDA de déclassifier les données du vaccin Pfizer
Dans une décision rendue le 6 janvier 2022, le juge Mark Pittman a ordonné à la Food and Drug administration (FDA) d’accélérer sa réponse à une demande de transparence...
01 mars 2022 - 19:45
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don