Entouré d'experts, le gouverneur de Floride DeSantis "baisse le rideau sur le théâtre covidiste"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 09 mars 2022 - 15:11
Image
Ron DeSantis
Crédits
AFP
Le gouverneur Ron DeSantis baisse le rideau sur le théâtre covidiste.
AFP

Aux États-Unis, lundi 7 mars, le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis a organisé une grande table ronde avec des médecins, docteurs, universitaires et chercheurs dans l’optique de « baisser le rideau sur le théâtre covidiste ». Cet échange avec ces experts de renommée mondiale comme le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie ARNm, ou le Dr Martin Kulldorff, professeur d’épidémiologie à l’université de Harvard, a ensuite été publié sur la chaine YouTube de Ron DeSantis.

Rappelant que les responsables de l’aggravation de la crise œuvrent à faire oublier leurs décisions, le médecin chef de Floride, le Dr Joseph Ladapo, a entamé la séance en soulignant l’importance de mettre en cause la responsabilité de leurs décisionnaires de façon à éviter que des politiques de restrictions mises en œuvre aux États-Unis et dans plusieurs pays du monde, voient de nouveau le jour : « Ce qui est très important à ce stade est de ne pas laisser ces gens s’en tirer à si bon compte, parce que ceux qui nous ont mis dans la situation critique que nous vivons actuellement, veulent que nous oubliions comment nous en sommes arrivés là. Ils veulent aussi que nous oubliions que les décisions qu’ils ont prises étaient des décisions mauvaises qui n’ont apporté aucun bénéfice. Nous devons les tenir responsables si nous ne voulons pas que ça se reproduise. »

Au cours de cette table ronde, le gouverneur Ron DeSantis mettra à plusieurs reprises l’accent sur le décalage entre les données scientifiques et les décisions prises par les autorités sanitaires, que ce soit dans certains États ou à l’échelle fédérale. « Au cours des deux dernières années, les données scientifiques nous ont montré ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Il est grand temps de mettre fin au théâtre covidiste », a-t-il déclaré. « En Floride, nous avons dit la vérité, nous avons appuyé notre réponse sur les données scientifiques et nous avons ensuite laissé les Floridiens prendre les décisions qu’ils estimaient les plus appropriées, que ce soit pour eux-mêmes ou pour leurs enfants. Grâce à cela, la Floride est aujourd’hui un meilleur État que ceux qui ont utilisé un narratif de la peur et recouru à des obligations. »

Déclarations clés des invités présents

Le chirurgien général, le Dr Joseph Ladapo : « Aujourd'hui, nous avons pu faire venir des médecins du monde entier pour discuter du Covid-19 et du manque de données qui permettent de justifier les mesures sanitaires. Le débat scientifique doit avoir lieu sur la place publique et non pas dans les bureaux de la bureaucratie fédérale. »

Le Dr Jay Bhattacharya, professeur en politique de santé à la Stanford University Medical School : « Les confinements ont été une erreur catastrophique qui ne doit jamais être reproduite. Lorsque nous pensons aux confinements, nous devrions être horrifiées, parce que les politiques que nous avons adoptées ont non seulement violé l'éthique médicale, mais ont également empêché les scientifiques de discuter des faits et des preuves. Il a fallu beaucoup d'efforts pour que les scientifiques puissent s’exprimer alors que beaucoup ont été réduits au silence. Je pense que [nous avons besoin] de restaurer la liberté de parole au sein de la communauté scientifique de façon à ce qu’il puisse y avoir de véritables débats sans crainte de subir une répression, comme nous avons pu le voir au cours de la pandémie, notamment en ce qui touche aux confinements. Je pense que la science doit être remise à sa juste place dans la société. Les scientifiques doivent pouvoir conseiller les politiques sans dicter la politique. »

Le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie ARNm utilisée par les vaccins : « Il n’existe aucune justification pour imposer la vaccination aux enfants. Point final. Nous sommes fermement convaincus que s'il y a un risque, alors il doit y avoir libre choix. En ce qui nous concerne, il n'y a pas d'urgence sanitaire, et il n’existe à ce titre aucune justification qui permette de déclarer l’urgence sanitaire et de suspendre des droits. Une autre chose pour laquelle nous sommes reconnaissants envers l’État de Floride, c’est qu’il laisse aux médecins la liberté de prescrire les traitements précoces aux patients. »

Voir aussi : Robert Malone, pionnier des vaccins ARNm: "je déclare que la protéine native Spike est toxique"

Le Dr Tracy BethHøeg, spécialiste certifiée du Conseil d'administration des sports d'intervention et spécialiste de la médecine de la colonne vertébrale : « Nous avons vraiment eu une inversion du principe de précaution. Nous savons que les masques interfèrent avec la communication et que les enfants n'aiment pas les porter. Les enfants malentendants ou avec un autre handicap ont des difficultés à porter des masques. Et nous les forçons à le faire simplement parce que nous avons cette croyance qu'ils vont faire quelque chose de positif. Nous n'avons en fait aucune preuve démontrant qu’ils aient un quelconque effet bénéfique. »

Voir aussi : Marie-Estelle Dupont : "hors sujet de culpabiliser les êtres humains d’avoir des besoins et des désirs"

Le Dr Christopher D'Adamo, professeur adjoint à la faculté de médecine de l'Université du Maryland : « Sur la base d'une large partie des données publiées dans les études sur le Covid, 5% des cas se sont propagés dans les écoles. Nous connaissons aussi les effets néfastes de ces mesures sur la santé physique et mentale. Sur le plan physique, lorsque vous n'êtes pas à l'école, vous n’avez pas de récréation et vous ne faites pas de sport. Nous avons vu que cela a probablement contribué à l'augmentation de l'IMC et de l'obésité. Dans certains endroits, nous avons vu un doublement des incidents de nouveaux cas de diabète de type 2. Lorsque vous êtes isolé socialement, lorsque vous êtes loin de vos amis, en particulier à un âge aussi formateur, vous passez plus de temps sur les écrans. En conséquence, nous avons constaté une augmentation de l'anxiété, de la dépression, du stress, ce qui nuit terriblement au système immunitaire. Cela a entraîné à des admissions en aux urgences pour des problèmes de santé mentale. »

Le Dr Martin Kulldorff, professeur d'épidémiologie à l'Université de Harvard : « Si vous avez l'immunité, vous n'avez pas besoin de vaccins, et cela met à bas tout argument en faveur d'une obligation ou d’un passe vaccinal. S’agissant des enfants qui n'ont pas eu le covid, la question était de déterminer dans quelle mesure la vaccination peut-elle prévenir la mort ou les formes graves. En ce moment aux États-Unis, la vague Omicron est en baisse. À l'heure actuelle, je pense que les avantages de la vaccination pour les enfants sont très faibles. Nous savons qu'il existe un risque de myocardite pour les jeunes garçons et les jeunes hommes, mais aussi pour les filles. Il pourrait y avoir d'autres effets indésirables que nous ne connaissons pas encore. Ainsi, pour les enfants, les avantages que nous connaissons sont, au mieux, très faibles et nous ne savons pas quel est le rapport bénéfice/risque. Dans ces conditions, je pense qu'il est contraire à l'éthique d'imposer la vaccination aux enfants. »

Voir aussi : Pr Martin Kulldorff : "ne faites plus jamais de confinement !"

Dr Sunetra Gupta, professeur d'épidémiologie théorique à l’Université d'Oxford : « Il me semble qu'il y a eu une sorte d'inversion du calendrier d'incertitude, comme je l'appelle. Dès le début, tout le monde, tous les pouvoirs en place disaient que ces confinements et autres restrictions, fonctionneraient. Mais la vérité, c’est est que nous ne savions pas du tout si elles fonctionneraient ou même quel en serait la finalité. Admettons qu’elles aient fonctionné, où cela nous mènerait-il (confinement perpétuel) ? En revanche, ce dont nous étions certains, c'est que ces mesures auraient un coût énorme. Et pourtant, c'est ce que nous avons fait. Nous avons donc inversé le principe de précaution qui consiste à essayer de minimiser les dommages en faisant la seule chose dont nous savions qu'elle causerait des dommages. Maintenant, avec le recul, nous pouvons conclure que ces mesures n'ont pas fait grand-chose pour ralentir la propagation et ont causé des dommages, ce que nous savions depuis le début. »

Dr Harvey Risch, professeur d'épidémiologie à la Yale School of Public Health et à la Yale School of Medicine: « Nous publions des analyses et des preuves scientifiques, puis nous sommes attaqués sur les sujets pour lesquels nous n’avons pas encore apporté de réponses. Je pense qu'une partie du problème tient à la mauvaise compréhension de la différence entre ce qui est plausible et ce qui est scientifique. Il existe une grande différence entre ces deux concepts. Si les explications pour le confinement sont plausibles, il n’y a aucune preuve scientifique qui le justifie. Les preuves scientifiques, comme nous l'avons vu, montrent à quel point ils ont été nocifs. »

Voir aussi : Sénateur Ron Johnson et Dr Harvey Risch : "Ils ne reconnaîtront jamais leurs torts !"

À LIRE AUSSI

Image
Emmanuel Macron et Jean Castex, à Paris lors des cérémonies du 11 novembre 2021
14 mars : fin du passe vaccinal et du masque... Mais pas partout, et pas pour toujours?
Une levée pure et simple du passe vaccinal, annonce le Figaro : « Selon nos informations, Emmanuel Macron a décidé lors d'un Conseil de défense sanitaire mercredi de l...
03 mars 2022 - 13:40
Politique
Image
Le siège social de Pfizer France, à Paris (14e), le 5 novembre 2021
Pfizer finance les fact-checkeurs employés par Facebook
Le laboratoire pharmaceutique Pfizer finance une partie des programmes de formation au journalisme utilisés par Facebook pour former ses partenaires de « fact-checking...
04 mars 2022 - 15:32
Politique
Image
Général Paul E. Vallely
"Les pays d’Europe ne doivent pas compter sur les États-Unis, mais négocier eux-mêmes avec Poutine" Général Vallely
Dans le contexte de la guerre en Ukraine, nous avons reçu le général américain Paul E. Vallely, fin analyste de la stratégie militaire et ancien commandant général adj...
05 mars 2022 - 22:20
Vidéos
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don