Huawei, ZTE et autres marques chinoises interdites aux États-Unis

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 27 décembre 2022 - 15:40
Image
Le nouveau smartphone pliable Mate X du chinois Huawei présenté au Mobile World Congress (MWC) à Barcelone le 24 février 2019
Crédits
© Josep LAGO / AFP
Présentation du nouveau téléphone pliable de Huawei à Bercelone (Espagne)
© Josep LAGO / AFP

Les Américains ne pourront plus s’équiper en matériels et services télécoms fabriqués par des grandes entreprises technologiques chinoises. Les marques Huawei, ZTE, Hytera ou encore Dahua et Hikvision se sont en effet vues retirer l’autorisation de vente sur le territoire américain.

Selon l’autorité fédérale américaine, les produits de ces marques représentent une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. Elles ne pourront donc plus vendre leurs équipements télécoms sur le territoire américain et n’obtiendront plus aucune autorisation de mise sur le marché.

Les entreprises chinoises démentent représenter une menace

La dirigeante de la FCC, les sociétés comme Huawei et ZTE ont été identifiées comme posant des problèmes de sécurité via leurs équipements de télécommunication dès 2019, mais elles étaient encore autorisées à vendre leurs produits. Mais la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine continue à faire rage. Et contrairement à ce que certains attendaient, Joe Biden n’applique pas une politique plus tendre que son prédécesseur Donald Trump sur ce dossier.
 
Seule la marque Hikvision, qui commercialise des produits de vidéosurveillance, a répondu à cette annonce américaine : elle estime ne présenter aucune menace pour la sécurité des États-Unis et affirme qu’il « n’y a aucun justification technique ou juridique à la décision de la Federal Communications Commission. »

Les ambitions de la Chine compromises par la fermeté américaine

Mais les États-Unis devraient camper sur cette position, qui semble répondre à une volonté, globalement, de contrarier l’expansion de la Chine sur le terrain de la technologie : en octobre dernier, le département du commerce américain a empêché les sociétés technologiques chinoises d’obtenir certains semi-conducteurs qui comportent du matériel américain. Une vraie entrave à l’ambition du gouvernement chinois qui espérait bien prendre le leadership dans certains domaines technologiques tels que l’Intelligence artificielle et les superordinateurs.

À LIRE AUSSI

Image
Huawei va installer à Brumath, dans l'Est de la France, sa première usine de ce type hors de Chine
Huawei devrait ouvrir en 2023 en Alsace sa première usine hors de Chine
Le premier site de production d'équipements, notamment liés à la 5G, du géant chinois des télécoms Huawei en dehors de la Chine devrait ouvrir "courant 2023" en Alsace...
26 janvier 2021 - 14:05
Image
Un couple de Chinois se balade avec son enfant sur un pont à Shandong dans l'est de la Chine, le 6 septembre 2018
En Chine, les jeunes de la génération Z ne veulent plus faire d’heures supplémentaires
En France, le mouvement du “détravail” fait des émules chez les jeunes. Ce phénomène est global, mais il prend des formes différentes selon les régions du monde. En Ch...
25 janvier 2022 - 16:48
Société
Image
Cette photo d'archive prise le 27 mai 2010 montre des ouvriers chinois dans l'usine Foxconn à
Manifestation en Chine dans la plus grande usine d'iPhone du monde
"Défendons nos droits !": en raison de la politique zéro Covid, des manifestations d'employés ont éclaté mercredi en Chine dans la plus grande usine d'iPhone au monde,...
23 novembre 2022 - 12:10
Politique > Monde

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.