Etats-Unis : La crise du Covid-19 ajuste l’offre commerciale avec la disparition de nombreux magasins

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Etats-Unis : La crise du Covid-19 ajuste l’offre commerciale avec la disparition de nombreux magasins

Publié le 27/05/2020 à 07:39 - Mise à jour le 28/05/2020 à 08:16
SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Alors que la barre symbolique des 100.000 décès sera franchi dans les prochains jours, les Etats-Unis connaissent une véritable explosion des faillites dans le domaine du commerce de détail.

Bien que le confinement soit en passe d’être assoupli dans de nombreux états américains, il aura été fatal au commerce de proximité et semble avoir accéléré un peu plus encore la digitalisation de l’économie d’Outre Atlantique.

La multiplication des faillites des commerces américain

La célèbre enseigne J.C. Penney (vêtements, accessoires, cosmétiques) a déjà annoncé devoir fermer 200 points de vente dès cette année et 50 de plus en 2021 pour réussir à surmonter la crise. Créée il y a plus d’un siècle, l’enseigne espère que ces mesures exemplaires seront suffisantes et que la situation ne se dégrade pas plus.

Même conséquence dans l’univers du luxe, puisqu’après plus d’un siècle d’existence, les magasins Neiman Marcus se sont placés sous la loi de mise en faillite. Avec plus de 4 milliards de dollars de dettes, l’enseigne peinera à se remettre de la mise en chômage partiel de ses 14.000 salariés.

Un ajustement de l’offre plutôt qu’un effondrement

Ces faillites en cascade étaient prévisibles selon les économistes. Le pays ajuste simplement son offre commerciale à la réalité de notre époque. La superficie commerciale des Malls américains (2m2 par habitant)  était deux fois plus élevée  qu’en Europe. La crise du Covid-19 n’aura donc fait qu’accélérer une adaptation jugée indispensable face à l’essor du commerce en ligne.

En revanche, ces défaillances d’entreprises posent la question du chômage de masse, qui risque de sévir aux Etats-Unis, alors même que le pays s’enorgueillissait, il y a quelques semaines, du plein emploi. Une question centrale, qui devrait concentrer les propositions des candidats à l’élection présidentielle.

 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La célèbre enseigne américaine JC PENNEY, une faillite annoncée ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-