Des livreurs Amazon contraints d'uriner dans des bouteilles pour continuer leur tournée

Des livreurs Amazon contraints d'uriner dans des bouteilles pour continuer leur tournée

Publié le 29/03/2021 à 10:52 - Mise à jour à 11:58
Josemiguels / Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Tout a commencé par un tweet publé dans le contexte des élections américaines. Un membre du Parti démocrate accusait Amazon de ne pas être une entreprise progressiste, contrairement à ses affirmations: “Vous poussez vos salariés à uriner dans des bouteilles" denoncait Mark Pocan sur Twitter. À ce moment là, il n’était pas clair s'il s'agissait d’une simple rumeur, ou d’une obligation systématique réelle. Cette accusation a créé un effet boule de neige sur les réseaux sociaux, faisant apparaître plusieurs dizaines de témoignages confirmant, photos à l'appui, les mictions en bouteille au travail.

Aller aux toilettes, un droit universel mis à mal par la crise sanitaire

Les livreurs témoignent de la pression et des incitations à assurer des livraisons accélérées à un rythme frénétique, qui montent régulièrement jusqu'à 300 colis par jour, en raison de l’importance de la commande à distance en temps de pandémie. Ils expliquent qu’il est aussi courant de vouloir s'arrêter pour aller aux toilettes et de ne pas pouvoir le faire. Il y aurait en effet une pénurie de toilettes publiques causée par la pandémie. Amazon serait au courant du problème. Selon The Intercept une centrale Amazon a Pittsburgh, Pennsylvania aurait repéré que leurs livreurs ramenaient les camions au dépôt “remplis d'excréments” et communiquait dans un courriel : "Nous avons récemment remarqué une augmentation de toutes sortes de déchets insalubres laissés dans des sacs: masques usagés, gants, bouteilles d'urine. Mais au lieu d’apporter un soutien et des solutions pour soulager ce besoin de base, le géant du e-commerce comptait sanctionner les chauffeurs.

Les conditions de travail dégradantes des livreurs Amazon

Le service de livraison d’Amazon est au cœur de sa stratégie pour renforcer ses ventes et pourtant, les conditions de travail des livreurs laissent à désirer. Ces dernières semaines, Amazon a été aussi critiqué pour avoir utilisé des caméras qui espionnent les travailleurs dans les camionnettes de livraison. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les livreurs témoignent de la pression et des incitations à assurer des livraisons accélérées à un rythme frénétique

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-