De la montée des eaux à l'affaissement des villes

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 juin 2022 - 10:20
Image
jakarta
Crédits
Unsplash
Le pompage des eaux souterraines est la principale cause de l'affaissement des villes.
Unsplash

Plusieurs métropoles du monde s'enfoncent à un rythme plus rapide que la montée des eaux. D'après une récente étude publiée dans la revue Geophysical Research Letters, au moins 33 villes côtières seraient en train de s'enfoncer de plus d'un centimètre par an. Certaines sont des capitales ou des villes emblématiques comme Istanbul (capitale de la Turquie avec une population de 15 millions d'habitants), Lagos (capitale du Nigéria), Taipei (capitale de Taïwan), Mumbai (deuxième ville la plus peuplée d'Inde), Auckland (plus grande ville de Nouvelle-Zélande), ou la région de Tampa Bay, sur la côte ouest de la Floride (États-Unis). 

Le pompage des eaux souterraines est la principale cause de l'affaissement des villes

Selon l’étude, la terre se tasse et se compacte en fonction des changements apportés aux matériaux sous sa surface. Ce processus est appelé affaissement. Dans la grande majorité des villes qui s’enfoncent, l’affaissement est de plusieurs millimètres par an. Une grande partie est provoquée par l'activité humaine, telle que le pompage des eaux souterraines. Au fur et à mesure que l'eau s'écoule, la terre se compacte et les structures construites au-dessus se rapprochent du niveau de la mer.

Lire aussi : Écologie : des étudiants d'AgroParisTech soulèvent des questions en servant un discours radical

Les villes qui "coulent" le plus rapidement sont concentrées en Asie du Sud et du Sud-Est. Dans les villes asiatiques où l'affaissement est le plus rapide, les zones à forte concentration de bâtiments résidentiels ou d'activités industrielles ont tendance à s'enfoncer plus rapidement que la masse continentale environnante, indiquant une extraction "excessive" des eaux souterraines. Certaines capitales comme Jakarta sont obligées, à terme, de "déménager" à cause de cet affaissement, et ce malgré le durcissement de la réglementation du gouvernement indonésien sur l'extraction des eaux souterraines, qui a permis un ralentissement de l’affaissement.

Inclure les taux de chute dans les modèles d'urbanisation

Pour ne pas connaître le même sort que les villes qui ont été évacuées récemment à cause du risque d'érosion et d'inondations côtières, les villes doivent inclure les taux de chute dans leurs modèles d’urbanisation. Malheureusement, nombre des facteurs qui aggravent les inondations dans les villes sont irréversibles. Les autorités devront donc adapter la réglementation et parfois se limiter à reculer face à l’érosion.

À LIRE AUSSI

Image
Christophe Doré
Écologie: "Nous avons les solutions et nous avons tous un rôle à jouer" Christophe Doré
Après avoir parcouru le monde pendant plusieurs années, l'ancien grand reporter spécialiste des questions environnementales Christophe Doré a publié son livre "La prom...
23 avril 2022 - 19:00
Vidéos
Image
Bertrand Alliot
"Le récit de la catastrophe écologique peut durer très longtemps" Bertrand Alliot
Peut-on imaginer une écologie non catastrophiste ? C'est le pari que fait Bertrand Alliot, porte-parole de l'association "Action Écologie". Selon lui, concernant la qu...
03 novembre 2021 - 18:23
Vidéos
Image
Fermier qui répend des pesticides dans son champ
Les pesticides sont à l’origine d'une antibiorésistance transmissible
Dans un dernier rapport commandé par les ministères en charge de la Transition écologique, de l’Agriculture et de la Recherche à l'INRAE et l’Ifremer, ces organismes s...
03 juin 2022 - 12:42
Société
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don