Accusé d'avoir drogué puis violé sa nièce agonisante de 11 ans

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Accusé d'avoir drogué puis violé sa nièce agonisante de 11 ans

Publié le 03/02/2019 à 12:07 - Mise à jour à 12:17
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un  Américain d'une cinquantaine d'années a été accusé vendredi d'avoir drogué sa nièce afin de pouvoir la violée. L'enfant de 11 ans a ensuite succombé à une overdose.

L'affaire fait trembler la ville de Lawrence, dans le Massachussets (Nord-est des Etats-Unis). Un homme de 58 ans est accusé d'avoir violé et provoqué la mort de sa nièce de 11 ans.

Vendredi lors d'une première comparution , le ministère public a affirmé que l'individu, interpellé le 18 janvier, avait donné à l'enfant qui se trouvait à son domicile comme chaque week-end une pilule de fentanyl. Un dérivé de l'opium très puissant utilisé comme antidouleur et qui peut être mortel à des doses très faibles, a fortiori chez une enfant de seulement 11 ans. Ce produit fait d'ailleurs des ravages aux Etats-Unis.

Voir: Elle découvre la vidéo de son viol dans le portable de son petit ami

Le quinquagénaire nie les faits, aussi bien le viol que d'avoir donné le produit à sa nièce, affirmant cependant que l'enfant a pu en prendre en cachette. La fillette avait été hospitalisée en urgence mais avait succombé deux jours plus tard. Les affirmations du suspect n'ont pas convaincu l'accusation. En effet, outre la présence de fentanyl, les examens post-mortem ont révélé que la jeune fille avait récemment été violée et l'ADN de son oncle a été retrouvé.

Pour le ministère public, l'homme aurait donc drogué l'enfant afin de pouvoir abuser d'elle. Si pour l'instant l'oncle est mis en cause pour le viol et son rôle dans la mort de l'enfant, les charges restent à préciser pour ce deuxième fait, le décès pouvant être considéré comme involontaire. Ce point devrait grandement conditionner la sanction qui pourrait lui être infligée. La peine de mort n'est plus pratiquée dans cet Etat depuis 1984, sauf pour crime fédéral. L'accusé a été placé à l'isolement et sous protection après avoir été battu par un autre détenu.

Lire aussi: 

"Forte hausse" des plaintes pour violences sexuelles en 2018

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme est accusé d'avoir drogué sa nièce pour la violer. L'enfant est morte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-