Accusé de se vanter devant ses élèves de ses exploits sexuels en Thaïlande: un enseignant devant la justice

Accusé de se vanter devant ses élèves de ses exploits sexuels en Thaïlande: un enseignant devant la justice

Publié le 09/11/2018 à 09:48 - Mise à jour à 09:59
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un professeur d'EPS de 58 ans comparaissait lundi, en appel, devant le tribunal correctionnel de Cherbourg: il est accusé d'avoir brutalisé certains élèves et d'avoir montré à des mineurs des images de ses séjours en Thaïlande où l'homme pratiquerait le tourisme sexuel tarifé.

A la barre, l'enseignant estime que ses élèves ont décidé de le salir pour se venger de lui. Un professeur d'EPS comparaissait lundi 5 devant le tribunal correctionnel de Cherbourg. Il est soupçonné de "corruption de mineurs et violence".

Le premier élément de l'accusation est sans doute le plus embarrassant: cet homme de 58 ans est accusé de s'être vanté auprès de ses élèves de ses escapades sexuelles en Thaïlande et de la fréquentation sur place de prostituées, photos à l'appui. Selon la presse locale, le quinquagénaire aurait raconté avec force de détails et d'images sur les jeunes filles que l'on peut "avoir pour cinq euros" et les "bi boys", de jeunes garçons bisexuels, que l'on peut rencontrer dans le pays.

Selon la défense, les témoignages des élèves ne sont qu'une manière de se venger de l'enseignement qui a déjà commis d'autres dérapages. Mi-janvier, une élève a ainsi porté plainte s'estimant visé par des propos déplacés de l'enseignant sur ses fesses. Le 1er février, le professeur se jette sur un élève et l'agrippe au cou devant la classe. L'enseignant reconnaît avoir été poussé à bout par un élève qui l'avait traité de "pédophile".

Lire aussi - Corse: la professeure envoyait des photos d'elle nue à ses élèves

Pour sa part, l'enseignant admet qu'il n'a jamais montré d'images sexuelles aux jeunes dont il avait la charge, se contentant d'admettre avoir dévoilé quelques photos de ses "copines". Un élève viendra d'ailleurs prendre la défense de l'enseignant assurant que les images dévoilées étaient "soft et toujours habillées".

Le verdict a été renvoyé au 19 décembre. En première instance, le professeur avait été condamné à six mois de prison avec sursis, peine pour laquelle il avait fait appel. Il avait également été inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles, et il ne peut plus exercer sa profession dans le cadre de son contrôle judiciaire.

Voir aussi:

Mise en examen de l'élève filmé braquant sa professeure

#PasDeVague: victime d'insultes racistes de ses élèves, la professeure est déboutée

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme était poursuivi pour corruption de mineurs et violence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-