Affaire de la "sextape" de Valbuena: l'un des maîtres-chanteurs nie une quelconque participation de Benzema

Affaire de la "sextape" de Valbuena: l'un des maîtres-chanteurs nie une quelconque participation de Benzema

Publié le 01/08/2016 à 16:05 - Mise à jour à 16:08
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le joueur star du Real de Madrid, et attaquant des Bleus (mais pas sélectionné à l'Euro) n'a rien à voir avec une quelconque affaire de chantage de son coéquipier Mathieu Valbuena: c'est ce qu'affirme un maître-chanteur supposé dans les colonnes de "L'Equipe".

C’est un témoignage inespéré en faveur de Karim Benzema, empêtré dans l’affaire de la "sextape" de Mathieu Valbuena, que publie dans ces colonnes ce lundi 1er le quotidien sportif L’Equipe. Le journal propose en effet l’interview de Mustapha Zouaoui, actuellement en détention préventive accusé de "chantage et participation à une association de malfaiteurs". L’homme est en effet celui qui a fait connaître à Karim Benzema l’existence de la vidéo intime de Mathieu Valbuena. La justice lui reproche d’avoir fait chanter le joueur pour ne pas diffuser la vidéo, avec en filigrane un possible rôle de Karim Benzema comme intermédiaire. Or Mustapha Zouaoui est formel: Karim Benzema n’a jamais souhaité aider à escroquer son coéquipier chez les Bleus, il a même agi pour essayer de le protéger.

Mustapha Zouaoui revient dans un premier temps sur l’origine de cette vidéo: elle provient directement du disque dur de l’ordinateur de Mathieu Valbuena, et a été copié, prétend-il, par Axel Angot, "l’homme à tout faire" de Mathieu Valbuena, qui dépannait régulièrement l’ordinateur du joueur. Mustapha Zouaoui confirme également qu’un autre ancien Bleu, Djibril Cissé, a été mis au courant de l’existence de la vidéo et serait impliqué, ce que ce dernier dément catégoriquement.

Mais c’est sur le rôle de Benzema que l’interview révèle le plus d’informations, si du moins les propos de Mustapha Zouaoui, derrière les barreaux pour ne pas avoir respecté les conditions de son contrôle judiciaire. S’il affirme avoir rencontré le joueur à Madrid où joue l’attaquant, et lui avoir parlé de la vidéo sur le ton de la plaisanterie, Karim Benzema aurait immédiatement critiqué les propos de Mustapha Zouaoui "Tu ne devrais pas rigoler avec ça (…) Je le connais, c’est un mec très fragile. Tu sors un truc comme ça, Mathieu est capable de se suicider". Le joueur aurait de plus catégoriquement refusé de visionner la vidéo.

Mustapha Zouaoui affirme également que les propos de Benzema issus d’écoutes policières ("J’ai mon ami, il peut t’arranger ça" a-t-il dit à Mathieu Valbuena, avant de déclarer à Zouaoui "Valbuena ne me prend pas au sérieux") n’étaient pas du chantage, mais une aide désintéressée: "Les policiers ont pris ça pour la déclaration d’un caïd. Alors qu’il voulait aider Valbuena… Il lui a parlé comme ça dans la chambre à Clairefontaine".

 Et l’homme d’ajouter un commentaire pour le moins dérangeant: non seulement Benzema a voulu aider son coéquipier, mais les autres joueurs de l’équipe de France serait loin de pouvoir en dire autant: "Certains joueurs qui disputent l’Euro avec les Bleus m’ont dit: +Fais quelque chose, sors là, tiens, je connais tel journaliste qui va la sortir+". Où comment dans les propos de Mustapha Zouaoui, Karim Benzema passe de suspect, à seul vrai soutien de l'infortuné Mathieu Valbuena. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Karim Benzema aurait, selon le suspect, seulement essayé d'aider son coéquipier, sans volonté de lui nuire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-