Attentats dans l'Aude: un mois après, l'homme qui a pris une balle dans la tête rentre chez lui

Attentats dans l'Aude: un mois après, l'homme qui a pris une balle dans la tête rentre chez lui

Publié le 26/04/2018 à 13:51 - Mise à jour à 13:53
©Renato Jose Gomes de Sousa e Silva/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Renato Jose Gomes de Sousa e Silva est rentré chez lui ce jeudi matin à Villemoustaussou, dans l'Aude. Le jeune homme avait reçu une balle dans la tête lors des attaques à Carcassonne et Trèbes. Malgré tout, celui qui est sorti du coma au début du mois d'avril a encore de lourdes séquelles.

C'est un miraculé. Renato Jose Gomes de Sousa e Silva est sorti de l'hôpital de Perpignan ce jeudi 26 au matin après plus d'un mois de soins intensifs. Le jeune homme de 26 ans a reçu une balle dans la tête le 23 mars dernier lors des attentats dans l'Aude.

Il avait été pris en charge dans un état dramatique et était sorti du coma le 2 avril dernier. Si le patient d'origine portugaise est autorisé à rentrer chez lui à Villemoustaussou, il n'est pas encore totalement remis et sa guérison sera encore longue.

Comme l'a expliqué le père de la victime de Radouane Lakdim à L'Indépendant: "il reste une paralysie faciale, et il est encore sourd d’une oreille, et il ne peut pas encore marcher tout seul".

A voir aussi: Attentats de l'Aude - le conducteur blessé par Radouane Lakdim est sorti du coma

Toujours est-il que Renato Jose Gomes de Sousa e Silva est très heureux de rentrer chez lui. Il a d'ailleurs partagé sa joie sur son compte Facebook en publiant une ancienne photo de lui, visiblement en train de sa faire bronzer. "Je suis de retour les gens", a-t-il écrit en légende, ce qui n'a pas manqué de faire réagir des centaines de personnes parmi ces amis virtuels.

Le 23 mars dernier à Carcassonne, Radouane Lakdim avait tué assis à côté de Renato Jose Gomes de Sousa e Silva avant de lui tirer une balle dans la tête et de voler leur voiture. Le terroriste s'était ensuite rendu au Super U de Trèbes où il avait pris en otage des clients et des membres du personnel.

Avec Radouane Lakdim, cinq personnes sont mortes lors de ces attaques. Parmi elles le gendarme Arnaud Beltrame, hérité en héros national après avoir sauvé la vie d'une caissière en prenant sa place en tant qu'otage. Il est mort des suites des blessures infligées par le terroriste.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme qui avait reçu une balle dans la tête lors des attentats dans l'Aude a pu sortir de l'hôpital ce jeudi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-