Attentats de Paris: "ça a été l'enfer", témoigne un rescapé du Bataclan (VIDEO)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attentats de Paris: "ça a été l'enfer", témoigne un rescapé du Bataclan (VIDEO)

Publié le 14/11/2015 à 10:06 - Mise à jour à 10:30
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Julien Pearce, journaliste à Europe-1, était au concert du Bataclan lors de l'attaque terroriste de vendredi qui y a fait au moins 83 morts. Sorti de ce carnage indemne, il a raconté cette terrible expérience au micro de sa radio.

Des centaines de personnes assistaient à un concert de rock au Bataclan lorsque quatre hommes ont ouvert le feu sur la foule. Environ trois heures plus tard, trois d'entre eux ont déclenché leur ceinture d'explosifs lors de l'assaut des forces de l'ordre, le quatrième a été abattu. Parmi les spectateur qui ont vécu ce moment d'effroi se trouvait le journaliste d'Europe-1 Julien Pearce.

Il livre un témoignage de cet attentat et raconte la froide folie meurtrière des assaillants. Selon un bilan dévoilé ce samedi matin, 83 personnes sur les 127 victimes déjà recensées suite à la vague d'attentat de vendredi 13 se trouvaient au Bataclan.

"Je me trouvais à l'intérieur de la salle de concert quand plusieurs individus armés sont rentrés en plein concert", raconte-t-il. "Deux ou trois individus non masqués sont rentrés avec des armes automatiques de type kalachnikov et ont commencé à tirer à l'aveugle sur la foule". Une attaque à laquelle il a assisté pendant "une dizaine ou une quinzaine de minutes". Suffisamment longtemps pour que les terroristes aient "tout le temps de recharger à au moins trois reprises".

De nombreux spectateurs se sont jetés à terre. "Ça a été l'enfer", poursuit-il "tout le monde voulait sortir de ce piège (...), des personnes ont commencé à marcher sur nous et ont été immédiatement prises pour cible".

Après avoir passé plusieurs minutes sur le sol, le journaliste et plusieurs autres personnes ont profité du fait que les assaillants rechargaient pour se réfugier derrière la scène:"On a couru, on a rampé, on s'est mis à l'abri dans une petite pièce plongée dans le noir (...). On venait de se replonger dans un autre piège".

"J'ai pu regarder en détail l'un des assaillants, il avait l'air très jeune, extrêmement déterminé, froid, calme, effrayant de facilité dans ce qu'il était en train d'entreprendre". "C'est l'armement et (leur) détermination qui m'a fait comprendre que c'était une attaque terroriste (...) leurs armes et le côté +aucun remord+. J'en ai vu certains exécuter des personnes à bout portant à même le sol. Ça ne pouvait être que des terroristes".

Après quelques minutes, il Julien Pearce a profité à nouveau du fait que les terroristes rechargaient pour atteindre la sortie en traversant la scène: "J'ai regardé la fosse, ce qu'il en restait, j'ai vu des dizaines de corps enchevêtrés dans une mare de sang, criblés de balles". Il a récupéré une jeune femme blessée et l'a portée jusque dans la rue de Charonne où "on découvre une dizaine de corps. (...) On court, et c'est au bout de cette rue qu'on tombe sur des policiers".

(Voir ci-dessous le témoignage de Julien Pearce sur Europe-1):

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Julien Pearce décrit un terroriste "extrêmement déterminé, froid, calme, effrayant de facilité dans ce qu'il était en train d'entreprendre".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-