Caen: un jeune homme pointe une arme de poing sur un prof de sport

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Caen: un jeune homme pointe une arme de poing sur un prof de sport

Publié le 14/12/2018 à 17:36 - Mise à jour à 17:40
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une arme de poing a été braqué sur un professeur de sport dans un lycée de Caen ce vendredi par un jeune homme extérieur à l'établissement. Une enquête a été ouverte.

Une intrusion au lycée Camille-Claudel dans le quartier de La Folie-Couvrechef à Caen a provoqué un bref confinement des élèves ce vendredi 14 au matin. Quatre jeunes hommes, extérieurs à l'établissement, ont pénétré sur les lieux et ont braqué avec une arme de poing un professeur de sport en le menaçant de mort.

Comme le rapporte Ouest-France, qui révèle l'information, l'individu armé était accompagné de trois autres connaissances. Ils attendaient visiblement un de leurs proches, scolarisé dans ce lycée. "Ils ont été retrouvés par le professeur de sports dans les toilettes de la salle polyvalente de l’établissement. L’enseignant leur a alors demandé de quitter le lycée. C’est à ce moment que l’un d’entre eux a sorti une arme pour la pointer vers le professeur", rapporte le quotidien.

Lire aussi - Soupçonné d'avoir braqué une arme factice sur sa professeure, un élève toujours en garde à vue

"Je vais te fumer", a lancé le jeune homme à l'adresse de l'enseignant avant de prendre la fuite avec ses trois camarades. On ne sait pas ce vendredi en fin d'après-midi si l'arme était factice ou réelle. Le proviseur du lycée a alors pris la décision de déclencher le PPMS, plan particulier de mise en sûreté, qui vise à confiner les élèves pour plus de sécurité.

La police s'est rendue sur place pour une enquête. L'enseignant, choqué, a été entendu par les forces de l'ordre. Une cellule psychologique a été mise en place pour lui et les élèves qui ont assisté à la scène.

Les quatre jeunes à l'origine de l'incident sont activement recherchés.

Voir:

Mise en examen du lycéen qui avait braqué sa professeure avec une arme factice

A 12 ans, il menace la principale adjointe du collège avec une arme factice

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une arme de poing a été braqué sur un professeur de sport dans un lycée de Caen ce vendredi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-