Collège Arnaud Beltrame: des parents d'élèves s'opposent à ce nom

Collège Arnaud Beltrame: des parents d'élèves s'opposent à ce nom

Publié le 22/04/2018 à 15:27 - Mise à jour à 15:52
© Eric CABANIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des parents d'élèves se sont opposés vendredi à ce que le futur collège de Pégomas (Alpes-Maritimes) soit baptisé Arnaud Beltrame, en hommage au gendarme mort en héros à Trébès. Ils craignent que cela fasse de l'établissement et de leurs enfants des cibles des terroristes.

Nouvelle polémique quant à l'usage du nom d'Arnaud Beltrame, le gendarme mort en héros lors de l'attaque terroriste de Trébès.

L'affaire concerne le futur collège de Pégomas (Alpes-Maritimes). Celui-ci doit accueillir les élèves à partir de la rentrée 2018. En hommage au courage du militaire qui a pris la place d'une otage et l'a payé de sa vie, le département a prévu de nommer le collège Arnaud Beltrame. Mais des parents d'élèves s'y opposent.

Il ne s'agit en rien selon ce collectif de nier le mérite du gendarme, rapporte Nice-Matin. Mais à l'hommage s'oppose une crainte: celle qu'avec un tel nom, le collège devienne un symbole et donc une cible des terroristes, de même que les quelque 600 adolescents qu'il doit accueillir.

Lire aussi: Attentats de Trèbes - nouvelles révélations sur l'enquête et la mort d'Arnaud Beltrame

"Au-delà de l’émotion que l’acte de sacrifice de ce gendarme suscite, le collège de Pégomas, avec cette identité, devient potentiellement une cible à des attaques criminelles. (...). Ce choix est angoissant, symbolique de la mort d’un homme dans un contexte de menace terroriste. Les enfants de 10 à 14 ans ont le droit d’étudier et de grandir sans ce poids permanent sur les épaules", a défendu le collectif des parents d’élèves du Val-de-Siagne.

Ils jugent également inopportun de choisir un nom "dans l’immédiateté de l’émotion et de l’actualité". Le président du département, Charles-Ange Ginésy, a défendu ce projet afin "d'honorer un héros de la Nation et inspirer la jeunesse azuréenne".

Voir: Arnaud Beltrame- sa mère dément interdire aux mairies FN de baptiser des rues de son nom

L'usage du nom d'Arnaud Beltrame avait déjà fait polémique après que le journal spécialisé L’Essor de la Gendarmerie a affirmé que sa famille s'opposait à ce que des mairies Front national baptisent des rues en son honneur. La mère du gendarme a par la suite nié ces affirmations, ajoutant: "Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains parenst d'élèves du futur collège de Pégomas ne veulent pas qu'il soit baptisé Arnaud Beltrame.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-