Etats-Unis: un policier blanc abat un suspect noir de plusieurs balles dans le dos

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Etats-Unis: un policier blanc abat un suspect noir de plusieurs balles dans le dos

Publié le 08/04/2015 à 11:39 - Mise à jour à 16:36
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Un noir américain de 50 ans a été abattu de cinq balles dans le dos par un policier blanc samedi 4 aux Etats-Unis. La scène a été filmée et la vidéo montre que le policier n'était pas en danger. Il a été inculpé de meurtre. Plusieurs drames de ce type ont eu lieu à travers le pays ces derniers mois.

L'histoire semble se répéter quand il s'agit de violences policières, voire de pures et simples bavurse aux Etats-Unis. Une nouvelle fois, samedi 4, un homme noir a été abattu par un policier blanc sans qu'il représente apparemment un danger pour ce dernier. Et les conditions de ce drame, en partie filmées par un amateur, semblent dans cette affaire plus choquantes que jamais.

Walter Scott, 50 ans, a été arrêté lors d'un contrôle routier pour un phare cassé, à North Charleston, en Caroline du Sud (côte est des Etats-Unis). Un contrôle a priori très banal. Il aurait tenté d'échapper à pied aux policiers dans un parc public.

Sur la vidéo, on peut voir le suspect, d'abord face à face avec le policier, tenter à nouveau de s'enfuir. L'agent dégaine alors son arme et tire à huit reprises dans le dos de Walter Scott. Touché cinq fois selon l'avocat de sa famille, celui-ci s'écroule. A l'évidence, le fuyard ne représentait aucune menace pour le policier, Michael Slager, 33 ans.

Celui-ci a pourtant d'abord déclaré avoir agi en état de légitime défense, le suspect ayant tenté de s'emparer de son pistolet électrique. Sur la vidéo, on distingue bien un geste de Walter Scott et un objet tomber derrière le policier, hors de portée du suspect. Dans tous les cas, au moment de tirer, Michael Slager n'est pas en danger.

Plus troublant encore, on distingue le policier ramasser l'objet perdu au début de l'action et le jeter discrètement à côté du corps, comme pour accréditer la thèse de la légitime défense.

Selon un journal local, Michael Slager avait déjà été la cible de deux plaintes qui n'avaient pas abouti. Sa victime était connue des services de police pour une dizaine de délits mineurs.

La vidéo révélée mardi 7 par le New York Times a conduit le maire de North Charleston à inculper le policier pour meurtre.

Cette affaire s'ajoute à la liste des suspects noirs tués par des policiers blancs alors qu'ils ne représentaient pas de menace. Des manifestations de la communauté noire et des défenseurs des droits civiques s'en étaient suivies à plusieurs reprises.  

Eric Garner, 43 ans, asthmatique, décède après avoir été ceinturé et plaqué au sol par les policiers le 17 juillet 2014 à New York.

Michael Brown, 18 ans, est abattu à Ferguson alors qu'il n'était pas armé, le 9 août 2014.

Tamir Rice, 12 ans, jouait avec un pistolet factice à Cleveland. Un des policiers envoyés sur place l'a abattu dès son arrivée.

Rumain Brisbon, 34 ans, est tué par un policier lors de son interpellation à Phoenix. Il n'avait pas d'armes sur lui mais un pistolet et de la drogue ont été retrouvés dans sa voiture.

(Ci-dessous, la vidéo prise lors de la mort de Walter Scott. Attention, ces images peuvent choquer): 

 

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La vidéo d'un passant a révélé la bavure du policier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-