Fréjus: il viole la sexagénaire dans un parc en plein jour devant des témoins

Fréjus: il viole la sexagénaire dans un parc en plein jour devant des témoins

Publié le 17/06/2018 à 15:31 - Mise à jour à 15:32
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Vendredi, un individu a violé une femme de 67 ans qui promenait son chien dans un parc. Des témoins ont assisté à la scène et averti la police, pensant voir un couple faisant l'amour en public

Il a été arrêté en flagrant délit, alors qu'il violait une malheureuse sexagénaire. Un homme a été arrêté vendredi 15 en fin d'après-midi dans un parc de Saint-Aygulf, un quartier de Fréjus dans le Var.

Il est 17h ce jour-là lorsque le pervers aborde une femme de 67 ans en train de promener son chien. Il lui demande du feu, elle explique ne pas en avoir et s'éloigne rapidement face à cet individu au comportement suspect. Mais l'homme la suit, la rattrape et la fait tomber dans un fossé. Là, il la frappe, la déshabille de force et commence à la violer.

Ce sont des passants qui donnent l'alerte, sans réaliser l'horreur de ce qui est en train de se passer, et croyant uniquement se trouver devant un couple faisant l'amour en public. Le gardien du parc appelle la police qui intervient. Le pervers est encore en train de violer sa victime, tout en l'étranglant après lui avoir porté des coups de pierre.

Voir aussi - Grand-Quevilly: accusé sur Facebook d'être un "violeur", il est passé à tabac dans la rue

Détail atroce qui laisse imaginer la violence de la scène, selon France Bleu, les policiers devront frapper le violeur à coups de matraque pour lui faire cesser ses actes criminels. La victime est enfin libérée, elle est passée tout près de la mort par étouffement.

Le profil de l'homme arrêté n'a pas été communiqué, mais la police de Fréjus a lancé un appel à témoins pour retracer précisément les faits, le viol s'étant produit en plein jour dans un lieu fréquenté.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police a arrêté le suspect en flagrant délit.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-