Gilets jaunes: un policier percuté par une voiture à Grasse (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Gilets jaunes: un policier percuté par une voiture à Grasse (vidéo)

Publié le 17/11/2018 à 11:48
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été placé en garde à vue ce samedi matin après avoir percuté en voiture un policier qui assurait la sécurité d'un point de blocage des gilets jaunes. Il a été légèrement blessé. L'automobiliste a été arrêté sous les insultes des manifestants.

Un mort et plusieurs blessés étaient à déplorer ce samedi 17 à la mi-journée alors que la mobilisation des gilets jaunes contre la hausse des prix du carburant prenait de l'ampleur.

Parmi les blessés, on compte un policier violemment percuté par une voiture au niveau d'un point de blocage à Grasse (Alpes-Maritimes). Les forces de l'ordre étaient présentes massivement à cet endroit, la manifestation ayant été signalée en préfecture et se déroulant donc tout à fait légalement.

L'homme qui a forcé le barrage a été interpellé par d'autres policiers présents sur place. Les manifestants en gilets jaunes qui ont assisté à la scène l'ont copieusement insulté.

Il a été placé en garde à vue au commissariat de Grasse pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Le policier percuté, qui a parcouru quelques mètres sur le capot de la voiture avant de tomber sur la chaussée, a été légèrement blessé.

Lire aussi: mobilisation des gilets jaunes - une voiture force un barrage, une manifestante tuée

La grogne est générale ce samedi en France: les automobilistes impactés et scandalisés par la nouvelle hausse des carburants annoncée par le gouvernement ont décidé de manifester leur mécontentement par ce mouvement des gilets jaunes.

Plus de 1.500 actions -comme des blocages de routes ou de ronds-points, des opérations escargots sur les périphériques des grandes villes, des barrages filtrants aux péages autoroutiers- sont prévues sur tout le territoire.

A noter que seule une centaine d'actions ont été déclarées en préfecture et sont donc légales. Les autorités craignent des débordements à cause des rassemblements massifs et des manifestations non-autorisées et non-encadrées puisque non-annoncées.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'internautes -dont certains travaillent ce weekend- ont aussi manifesté leur mécontentement contre cette mobilisation nationale avec le hashtag #SansMoile17.

Et aussi:

Périphériques, ronds-points, péages… point info sur les blocages "gilets jaunes"

"Gilets jaunes": plus de 1.000 rassemblements et 50.000 manifestants en France annonce Castaner

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a tenté de forcer un barrage des gilets jaunes ce samedi matin à Grasse (Alpes-Maritimes). Il a percuté un policier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-