Il poignarde sa femme vingt ans après avoir tué sa première épouse

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il poignarde sa femme vingt ans après avoir tué sa première épouse

Publié le 06/10/2018 à 16:32 - Mise à jour à 16:35
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a poignardé sa femme avant de tenter de se suicider mardi à Liverdun, en Meurthe-et-Moselle. Il avait déjà écopé de vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa première femme.

C'est un récidiviste. Un homme a été arrêté mardi 2 après avoir tenté de se suicider à Liverdun, en Meurthe-et-Moselle. Il est accusé d'avoir auparavant poignardé sa femme.

D'après L'Est Républicain qui a cité une voisine témoin du drame, l'homme de 35 ans a poignardé sa femme à plusieurs reprises devant leur domicile de Liverdun, dans l'agglomération de Nancy. Il s'est ensuite enfuit.

Au volant de sa voiture, il a tenté de se suicider en se jetant dans la Moselle. Seulement seul l'avant de la voiture a sombré dans l'eau. Il a alors regagné la berge lui-même puis s'est fait interpeller par les gendarmes qui l'attendaient là.

A voir aussi: Basse-Goulaine - il poignarde son père, sa mère et sa sœur

Légèrement blessé à l'abdomen et en état d'hypothermie, il a été conduit dans le même hôpital que son épouse. Elle de son côté est gravement blessée. "Son pronostic vital n'est pas engagé", a cependant fait savoir le procureur de Nancy. "Elle présente (…) un pneumothorax et diverses lésions traumatiques", a-t-il ajouté.

Selon les enquêteurs, le suspect n'aurait pas supporté que son épouse lui demande le divorce quelques jours avant les faits. Séparés depuis peu, ils ne vivaient plus ensemble. Mais l'homme serait revenu mardi au petit matin armé d'un couteau.

Ce n'est pas la première fois que Maxène T. va devoir faire face à la justice. A seulement 35 ans, le suspect a déjà été condamné à vingt ans de réclusion criminelle. En 2004 à l'âge de vingt ans, et alors qu'il vivait en Guadeloupe, il a tué sa première femme d'une dizaine de coups de couteau. Elle venait de lui annoncer leur séparation.

Condamné en mai 2007, il aurait fait la connaissance de sa seconde femme en prison. Elle venait en effet lui rendre visite au centre de détention de Toul. Le couple s'était installé ensemble en février 2016, à la libération du suspect.

A lire aussi:

Meurthe-et-Moselle: un homme en état de mort cérébrale après un coup de couteau

Souffrant d'acouphènes et dépressif, il poignarde sa compagne et se suicide

Paris: poignardé à mort à 17 ans pour une trottinette

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a déjà été condamné pour meurtre en 2007.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-