Aveyron: il se jette à l'eau pour sauver un bébé de 7 mois

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Aveyron: il se jette à l'eau pour sauver un bébé de 7 mois

Publié le 24/01/2018 à 12:50 - Mise à jour à 12:55
©JeanbaptisteM/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme de 26 ans n'a pas hésité à plonger dans le Lot en crue pour sauver un bébé de sept mois mercredi dernier à Saint-Geniez, dans l'Aveyron. Quelques instants avant, une femme avait accidentellement laissé échapper sa poussette dans la rivière. Le bébé a été sauvé.

Il a fait preuve de sang froid. Un jeune maçon de 26 ans n'a pas hésité à sauter dans le Lot en crue, à Saint-Geniez dans l'Aveyron, pour sauver un bébé qui y était tombé mercredi 17. Arnaud Attinetti était en train de travailler avec son patron lorsqu'il a entendu les cris d'une femme.

"J’ai aperçu une dame complètement affolée qui courait le long du Lot. Je me suis dirigé vers elle et j’ai vite compris la raison de son comportement", a expliqué le jeune homme qui a vu qu'une poussette venait de tomber à l'eau avec à l'intérieur le petit Brayan, âgé de seulement sept mois.

A voir aussi: Cognin - elle sort de sa voiture pour sauver un petit garçon sur une voie ferrée, le train les frôle

Par mégarde, la femme avait laissé échapper le landau qui avait alors chuté dans la rivière du Lot en crue selon Centre Presse Aveyron. Malgré la température peu élevée de l'eau et le courant très fort, le maçon n'a "pas réfléchi une seule seconde".

"La poussette est remontée à cinq ou six mètres de la rive et, quand j’ai réussi à l’atteindre, le bébé était en train de sortir du harnais", a indiqué le jeune homme qui a heureusement rapidement secouru l'enfant malgré les nombreuses branches et autres débris présents dans l'eau.

Après avoir utilisé ses "dernières forces" pour atteindre la berge en s'agrippant à des racines, il a remis le bébé à son patron qui lui "a prodigué les premiers secours, en attendant l'arrivée des sapeurs-pompiers".

Tout s'est donc bien fini pour le petit bébé et son sauveur. L'acte héroïque de ce dernier lui a d'ailleurs valu la médaille de la ville de Saint-Geniez. Le maire de la commune lui a remis lundi 22.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme a réussi à sauver le bébé qui a ensuite été pris en charge par les pompiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-