La Réunion: il violait et séquestrait sa compagne et ses filles depuis 7 ans

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 14 novembre 2017 - 12:59
Image
Le suspect interpellé lundi "était parfaitement au courant de la radicalisation de Reda Kriket et d'
Crédits
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
Guy G. est accusé d'avoir séquestré, violé et humilié sa compagne et ses deux filles durant sept ans.
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
Guy G. a été arrêté mercredi dernier par la police à Saint-Benoît, à La Réunion. Son arrestation a mis fin à sept années de séquestration, de viols et d'humiliations pour une mère et ses deux filles.

Il est soupçonné d'avoir séquestré sa compagne et les deux filles de celle-ci depuis sept ans. Guy G, habitant de la ville de Saint-Benoît à La Réunion, a été arrêté mercredi 7 après que le fils de la quadragénaire a alerté la police.

Depuis 2010, les trois femmes auraient été prisonnières de ce quinquagénaire. La plus âgée des filles, qui a 29 ans aujourd'hui, aurait été violée pendant une année avant d'accoucher d'un petit garçon. Guy G. se serait alors retourné vers sa petite sœur alors mineure.

Elles auraient vécu cloîtrées dans un appartement dont les fenêtres étaient cadenassées et voilées. Selon Le Parisien, l'homme les menaçait régulièrement avec son arme de poing, un nunchaku ou encore un câble métallique.

Comme il vivait à 800 mètres de là, il avait installé des caméras de vidéosurveillance pour surveiller ses prisonnières lorsqu'il était à son domicile. Les trois femmes n'avaient aucun contact avec le monde extérieur et ne sortaient que très rarement sous bonne garde: l'homme exerçait sur elles "une prise de pouvoir totale au-delà du tyran domestique" selon une source proche de l'enquête.

"On aurait jamais pu imaginer ça (...). C'est vrai qu'on ne les voyait que très rarement. Quand on les croisait dans l'immeuble, elles baissaient la tête. Lui était très poli, disait bonjour. On se doutait que quelque chose clochait mais pas à ce point", a confié l'une des voisines de palier des femmes prisonnières de l'agent de sécurité employé à la mairie.

L'homme, qui a déjà été condamné à dix ans de prison pour avoir tué son ancienne compagne à coups de galets, a été mis en examen pour viols et séquestration et placé en détention provisoire vendredi 10. S'il "accepte" la décision du juge, il conteste les accusations faites à son encontre. L'enquête ouverte devra déterminer ce qu'il s'est vraiment passé au sein de cette famille.

La mère, ses filles et son petit-fils ont elles été recueillies dès mercredi par leur famille, avec qui elles n'avaient pas eu de contact depuis sept années.

À LIRE AUSSI

Image
La police de proximité est l'objet de sentiments contrastés au sein de la police
Nîmes: à 17 ans elle était séquestrée et torturée par sa famille
Une jeune fille de 17 ans a vécu un calvaire durant trois jours avant d'être retrouvée par les policiers et gendarmes à Saint-Géniès-de-Malgoirès, près de Nîmes dans l...
11 novembre 2017 - 16:31
Société
Image
Un palais de justice.
Nantes: il prostituait sa femme handicapée contre des cigarettes
Un homme de 63 ans a été condamné à cinq ans de prison, dont trois ans de sursis, et mise à l'épreuve pour avoir prostitué sa femme handicapée durant plus de trois ans...
03 mars 2015 - 12:31
Société
Image
Une allégorie de la Justice.
Montpellier: il viole deux fois une jeune fille de 24 ans et la séquestre, 10 ans de prison ferme
Un homme de 52 ans a écopé de dix ans de prison mercredi à Montpellier. Il était jugé pour des viols commis sur un jeune femme de 24 ans en 2014 à Montpellier. Le prév...
19 octobre 2017 - 12:06
Société